Bitch (magazine)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bitch
Pays États-Unis
Langue Anglais
Périodicité Trimestriel
Genre Actualité, Arts, Culture, Droits des femmes, Politique
Fondateur Lisa Jervis, Andi Zeisler, Benjamin Shaykin
Date de fondation 1996
Éditeur Bitch Media
Ville d’édition Portland, Oregon

Propriétaire Bitch Media
Directeur de publication Lisa Jervis, Andi Zeisler

Bitch est un magazine trimestriel américain féministe et indépendant fondé en 1996 par Lisa Jervis et Andi Zeisler[1].

Présentation[modifier | modifier le code]

Le magazine Bitch est vendu en librairie aux États-Unis et au Canada Il est également disponible sur abonnement. Son lectorat regroupe près de 80 000 personnes. Les locaux de la rédaction se situent à Portland, dans l'Oregon[2]. Bitch a pour slogan « feminist response to pop culture », soit « une réaction féministe à la culture populaire ». Le support est édité par Bitch Media, une organisation de médias féministes à but non lucratif dont l’objectif premier est de fournir et encourager une réponse féministe engagée et réfléchie aux médias traditionnels et à la culture populaire[3],[4].

Le titre se compose d'analyses et de critiques sous un angle féministe des médias américains et de la culture populaire américaine. La ligne éditoriale s’attache autant à des événements politiques actuels, des tendances sociales et culturelles, qu’à des émissions de télévision, des films, des livres, de la musique, de la publicité et des œuvres d'art. En complément du magazine trimestriel, la rédaction publie quotidiennement des articles en ligne ainsi que des podcasts hebdomadaires[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

En janvier 1996, le premier numéro de Bitch prend la forme d’un fanzine composé de dix feuillets et distribué à l'arrière d'un break dans les rues d’Oakland[5],[6].

À l’origine de la publication, les éditrices et fondatrices Lisa Jervis et Andi Zeisler, accompagnées du directeur artistique Benjamin Shaykin, souhaitent créer un forum public pour diffuser des pensées et des théories sur les femmes, le genre et les questions féministes, en décryptant notamment les médias américains traditionnels et l’influence de la culture populaire[3]. En 2001, grâce à une aide financière de l'Independent Press Association de San Francisco, Lisa Jervis et Andi Zeisler quittent leur emploi pour se consacrer entièrement au développement du magazine. Le duo fonde également Bitch Média, une organisation multimédia féministe à but non lucratif basée à Portland, principale éditrice du titre de presse[7],[4].

En août 2006, Bitch célèbre son 10e anniversaire en publiant l’anthologie BITCHfest: Ten Years of Cultural Criticism from the Pages of Bitch Magazine. Sous la direction de ses fondatrices, le numéro mêle à la réimpression d’articles et critiques marquantes, de nouveaux essais rédigés spécialement pour cette édition[8].

En mars 2007, la rédaction quitte ses bureaux d'Oakland, et s’installe à Portland en Oregon. Le 50e numéro du magazine est publié en 2011. La même année, Bitch remporte le Utne Reader Independent Press Award pour sa couverture de l’actualité sociale et culturelle[9].

Parmi ses autres publications, Bitch Media accueille le podcasts Popaganda et Backtalk animés par Amy Lam et Sarah Mirk autour de la politique, l’actualité et les médias[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Elizabeth Groeneveld, « "Join the Knitting Revolution": Third-Wave Feminist Magazines and the Politics of Domesticity », Canadian Review of American Studies, vol. 40, no 2,‎ , p. 259–277 (ISSN 1710-114X, DOI 10.1353/crv.2010.0006, lire en ligne, consulté le 12 juin 2018)
  2. (en) « Guide to the Bitch: Feminist Response to Pop Culture Records, 1996-2008 », sur David M. Rubenstein Rare Book & Manuscript Library (consulté le 12 juin 2018)
  3. a et b (en) Megan Seely, Fight Like a Girl: How to be a Fearless Feminist, NYU Press, , 288 p. (ISBN 0814740022)
  4. a et b (en-US) Alice Hines, « Bitch Magazine Turns Twenty », The New Yorker,‎ (lire en ligne, consulté le 12 juin 2018)
  5. (en) « Our history », Bitch Media,‎ (lire en ligne, consulté le 12 juin 2018)
  6. (en) « Women's Magazines »
  7. (en) « Bitch Magazine: Marrying Pop Culture And Feminism », sur HuffPost, (consulté le 12 juin 2018)
  8. (en) Devin Ens, [https://briarpatchmagazine.com/articles/view/bitchfest-ten-years-of-cultural-criticism-from- the-pages-of-bitch-magazine « Bitchfest: Ten years of cultural criticism from the pages of Bitch Magazin »],
  9. (en) « Utne Independent Press Awards: 2011 Winners », sur Utne (consulté le 12 juin 2018)
  10. (en) « Podcasts | Bitch Media », sur www.bitchmedia.org (consulté le 12 juin 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]