Bernard Simiot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bernard Simiot
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 91 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinction

Bernard Simiot, de son vrai nom Benjamin Simionesco, né le à Paris et mort dans cette même ville le , est un écrivain français qui s'est spécialisé dans les romans historiques.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études de droit à la Sorbonne, il devient journaliste dans les années 1930. Grand reporter, notamment pour Le Journal, il parcourt le monde. Pendant la Deuxième Guerre mondiale, il est engagé volontaire et participe à la campagne d’Italie. Il fait la connaissance de Jean de Lattre de Tassigny, qu'il accompagne pour participer à la libération de l’Alsace en 1944. De Lattre formera la matière de sa première biographie, parue en 1953.

Attiré par les grands courants de l'histoire et leurs incidences sur l'actualité, Bernard Simiot publie d'abord des récits inspirés par son expérience de soldat. Il s'intéresse ensuite à l'Antiquité et à la période contemporaine. Mais c'est sa saga consacrée à une famille imaginaire de Saint-Malo, les Carbec, de Louis XIV au XXe siècle, qui le consacrera dans le genre du roman historique.

À sa mort, son fils Philippe Simiot a entrepris de poursuivre les aventures des Carbec dans les romans Carbec, mon empereur (Albin Michel, 1999) et Carbec l’Américain (Albin Michel, 2002).

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

La Saga des Carbec[modifier | modifier le code]

Autres romans[modifier | modifier le code]

  • Moi, Zénobie reine de Palmyre, Albin Michel, 1978 (ISBN 2-226-00617-6) ; réédition, LGF, coll. « Le Livre de poche » no 6330, 1987, 349 pages (ISBN 2-253-04150-5) - Prix Goncourt du récit historique
  • Paradis perdus, Albin Michel, 1990, 216 pages (ISBN 2-226-04853-7) ; réédition, LGF, coll. « Le Livre de poche » no 9605, 1993, 153 pages (ISBN 2-253-06296-0)
  • Moi, Sylla, dictateur, Albin Michel, 1993, 247 pages (ISBN 2-226-06338-2) ; réédition, LGF, coll. « Le Livre de poche » no 6973, 1991, 829 pages (ISBN 2-253-05692-8)

Autres publications[modifier | modifier le code]

  • Piste impériale numéro 1, Sequana, 1941
  • La Reconquête de Bir-Hakeim à Colmar, Flammarion, 1945
  • Soldats et généraux des campagnes d'europe occidentale, 1944-1945, A. Chavane, 1946
  • Une épopée française : soldats d'Italie 1944, Éditions Spes, 1948
  • De quoi vivait Bonaparte ?, Deux Rives, 1952 ; réédition revue et augmentée chez Albin Michel en 1991 (ISBN 2-226-05660-2)
  • De Lattre, Flammarion 1953 ; réédition, Flammarion, 1994 (ISBN 2-08-067053-0)
  • Suez, cinquante siècles d’histoire, Arthaud, 1974 - Deuxième Grand Prix Gobert de l’Académie française
  • Revue Hommes et Mondes no 8, mars 1947, article de Bernard Simiot
  • La Revue universelle no 19 : article de Bernard Simiot

Liens externes[modifier | modifier le code]