Benoît Vaugrenard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Benoît Vaugrenard
Vaugrenard 4JDD 2010.JPG

Benoît Vaugrenard lors des Quatre jours de Dunkerque 2010

Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialité
Rouleur (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Équipes amateurs
-2001 Véloce Vannetais
2002 Jean Floc'h
Équipes professionnelles
09.2002-12.2002 Fdjeux.com (stagiaire)
2003-2004 Fdjeux.com
01.2005-06.2010[n 1] La Française des jeux
07.2010-12.2011[n 2] FDJ
2012 FDJ-BigMat
01.2013-06.2013[n 3] FDJ
06.2013-12.2014[n 4] FDJ.fr
2015- FDJ
Principales victoires

Benoît Vaugrenard, né le à Vannes, est un coureur cycliste français, membre de l'équipe FDJ. Professionnel depuis 2003, il a été champion de France du contre-la-montre en 2007.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et carrière amateur[modifier | modifier le code]

Benoît Vaugrenard commence à faire du vélo avec des amis vers l'aĝe de 12-13 ans, puis s'inscrit au Véloce vannetais, club présidé par son père François Vaugrenard, et dont est membre son frère Ludovic, aîné de six ans[1]. Il y reste jusqu'en 2001, année durant laquelle il prend la troisième place du championnat de France du contre-la-montre des moins de 23 ans, remporté par Christophe Kern[2]. Il participe une première fois aux championnats du monde à Lisbonne au Portugal et y prend la 28e place du contre-la-montre des moins de 23 ans[3].

En 2002, il rejoint la formation Jean Floc'h[4]. Il dispute à nouveau les championnats du monde à Zolder en Belgique et se classe cette fois 14e du contre-la-montre des moins de 23 ans[5] et 80e de la course en ligne[6].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Benoît Vaugrenard fait ses débuts professionnels en 2003 au sein de l'équipe française Fdjeux.com. En 2004, il dispute le Tour d'Italie, son premier grand tour, où il se classe douzième du prologue. En fin de saison, son contrat avec FDJ est prolongé de deux ans[7]. En 2005, il participe au Tour d'Espagne. En fin de saison, il est deuxième de Paris-Bourges.

En 2006, il dispute son premier Tour de France. Il porte le maillot blanc de meilleur jeune à deux reprises durant la première semaine. Huitième de la dix-huitième étape à l'issue d'une échappée, il est 87e de cette première « grande boucle ». Durant cette compétition, le contrat qui le lie à l'équipe FDJ est prolongé de deux ans, soit jusqu'en 2008[8]. En septembre, il est sélectionné par Frédéric Moncassin, avec Christophe Kern, pour représenter la France au championnat du monde du contre-la-montre, à Salzbourg. Il en prend la 44e.

Vaugrenard obtient sa première victoire professionnelle en 2007 en devenant champion de France du contre-la-montre. À nouveau prolongé de deux ans avec la FDJ[9], il est au départ du Tour de France une semaine plus tard, à Londres. Il est dixième du prologue. En août, il remporte la Polynormande. Il participe à nouveau au championnat du monde du contre-la-montre, à Stuttgart, et se classe 34e.

Après plusieurs places d'honneur en France en début de saison (3e de Paris-Camembert, 4e du Circuit de la Sarthe, 2e de la Route Adélie de Vitré, 8e du Critérium international), il termine parmi les vingt premiers des trois classiques ardennaises : 14e de l'Amstel Gold Race, 20e de la Flèche wallonne, 14e de Liège-Bastogne-Liège. Vainqueur d'une étape du Tour du Limousin en août, il remporte le mois suivant une étape et le classement général du Tour du Poitou-Charentes.

Vaugrenard est huitième de Liège-Bastogne-Liège en 2009[10].

Sa carrière est perturbée par une mononucléose en 2011 puis par une blessure à un genou l'année suivante[10].

En 2013, il est onzième de Liège-Bastogne-Liège[10]. En septembre, son contrat avec la FDJ.fr est prolongé jusqu'en 2014[11]. En fin de saison 2013 ainsi qu'en 2014, Vaugrenard souffre de douleurs dont l'origine est due à une artère iliaque obturée, ce qui nécessite une intervention chirurgicale réalisée à la fin du mois de septembre[12].

La saison 2015 permet au coureur de participer pour la sixième fois au Tour de France, il termine l'épreuve en 113e position après avoir travaillé pour son leader Thibaut Pinot. Au mois d'août il prolonge d'un an son contrat avec l'équipe FDJ[13].

Vaugrenard déclare affectionner les terrains vallonnés ainsi que les courses longues, ce qui correspond au profil des classiques ardennaises[10].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Par années[modifier | modifier le code]

Benoît Vaugrenard lors du Tour de Wallonie 2014

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

6 participations

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

1 participation

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

2 participations

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

En 2005, l'UCI ProTour et les circuits continentaux sont créés, ayant chacun leur classement. En 2009, un « classement mondial UCI » remplace le classement ProTour. Il prend en compte les points inscrits lors des courses ProTour et des courses qui n'en font plus partie, regroupées dans un « calendrier historique », soit au total 26 courses en 2010. L'UCI ProTour devient l'UCI World Tour et comprend 27 courses en 2011 et son classement ne concerne que les coureurs membres des 18 équipes ProTeam, dont FDJ ne fait plus partie. L'année suivante, FDJ-BigMat retrouve un statut de ProTeam, ce qui fait que Vaugrenard peut être classé au World Tour.

Année 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
Classement mondial UCI 201e[14]
UCI World Tour nc[15] nc[16] nc[17] nc[18]
UCI Europe Tour nc[19] 1 141e[20]
Légende : nc = non classé

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Du 1er janvier 2005 au 30 juin 2010
  2. Du 1er juillet 2010 au 31 décembre 2011
  3. Du 1er janvier 2013 au 28 juin 2013
  4. Du 29 juin 2013 au 31 décembre 2014

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Benoît Vaugrenard, sur les routes du Tour », sur ouest-france.fr,‎ (consulté le 7 mars 2016)
  2. (en) « French U23 Road Championships - CN », sur cyclingnews.com (consulté le 1er juillet 2011)
  3. (en) « Pate wins Espoirs world title », sur cyclingnews.com,‎ (consulté le 30 juin 2011)
  4. « Jean Floc'h (2002) », sur memoire-du-cyclisme.net (consulté le 1er juillet 2011)
  5. (en) « Vaitkus powers to win Espoirs TT title », sur cyclingnews.com,‎ (consulté le 30 juin 2011)
  6. (en) « Chicchi wins in crash marred finale », sur cyclingnews.com,‎ (consulté le 30 juin 2011)
  7. « Sports - En direct », sur leparisien.fr,‎ (consulté le 7 mars 2016)
  8. « Signatures à gogo », sur eurosport.fr,‎ (consulté le 7 mars 2016)
  9. « Vaugrenard prolonge », sur eurosport.fr,‎ (consulté le 7 mars 2016)
  10. a, b, c et d Camille Fischbach, « Vaugrenard : « On se rapproche des meilleurs » », sur velochrono.fr,‎
  11. Alexandre Mignot, « Transfert - Vaugrenard, Le Bon et Geslin prolongent », sur cyclismactu.net,‎ (consulté le 8 novembre 2014)
  12. Quentin Rolland, « Vaugrenard : "Une revanche à prendre" », sur cyclismactu.net,‎
  13. Cyprien Bricout, « Route - FDJ recrute Konovalovas et prolonge cinq coureurs », sur cyclismactu.net,‎ (consulté le 20 août 2015)
  14. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2010 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 12 janvier 2015)
  15. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2012 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 14 octobre 2012)
  16. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2013 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 1er novembre 2014)
  17. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2014 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 14 octobre 2014)
  18. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2015 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 5 octobre 2015)
  19. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2009 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 11 janvier 2015)
  20. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2011 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 31 décembre 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :