Barbara Pollastrini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Barbara Pollastrini
Illustration.
Barbara Pollastrini en 2018.
Fonctions
Députée de la République italienne
En fonction depuis le
(19 ans, 1 mois et 4 jours)
Élection 13 mai 2001
Réélection 9-10 avril 2006
13-14 avril 2008
24-25 février 2013
4 mars 2018
Législature XIVe, XVe, XVIe, XVIIe et XVIIIe
Groupe politique DS (2001-2007)
PD (depuis 2007)
Vice-présidente du Parti démocrate

(1 an, 10 mois et 10 jours)
Avec Domenico De Santis
Prédécesseur Matteo Ricci
Sandra Zampa
Successeur Debora Serracchiani
Anna Ascani
Ministre pour les Droits et l'Égalité des chances

(1 an, 11 mois et 21 jours)
Président du Conseil Romano Prodi
Gouvernement Prodi II
Prédécesseur Stefania Prestigiacomo
Successeur Mara Carfagna
Biographie
Nom de naissance Barbara Pollastrini
Date de naissance (72 ans)
Lieu de naissance Darfo Boario Terme (Italie)
Nationalité Italienne
Parti politique UCI (m-l) (1968-1978)
Parti communiste italien (1978-1991)
Parti démocrate de la gauche (1991-1998)
Démocrates de gauche (1998-2007)
Parti démocrate (depuis 2007)
Conjoint Renato Mannheimer
Diplômée de Université Bocconi

Barbara Pollastrini (née le [1] à Darfo Boario Terme) est une personnalité politique italienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pendant les événements de 1968, Barbara Pollastrini se lia à l'organisation d'inspiration maoïste, « Servir le peuple » qu'elle dirigea à Milan. Diplômée en langues et littératures étrangères à l'université Bocconi, elle a enseigné à l'université d'État à Milan et a adhéré au Parti communiste italien dont elle est devenue secrétaire municipale jusqu'en 1992, date à laquelle elle devient députée.

Accusée de corruption pendant l'opération Mains propres mais est totalement disculpée en 1996 — elle se retire alors de la vie publique. Elle y revient en 1999 pour faire partie du comité exécutif du Parti des démocrates de gauche et elle devient la coordinatrice nationale des femmes des DS.

Réélue en 2001 députée (réélue en 2006) en Lombardie.

Elle devient le , ministre pour les Droits et l'Égalité de traitement dans le gouvernement Romano Prodi II. Son nom est rapidement associé au projet de loi sur le pacs (qui porte le nom de Dico — acronyme de DIritti e doveri delle persone stabilmente COnviventiDroits et devoirs des personnes concubines de façon stable).

Article connexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]