Barbara Brylska

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Barbara Brylska
Naissance (78 ans)
Skotniki, Ozorków Gouvernement général de Pologne
Nationalité Pologne Polonaise
Profession actrice

Barbara Brylska, née le à Skotniki, Ozorków Gouvernement général de Pologne, est une actrice de cinéma et de télévision polonaise[1]. La presse nationale la compare parfois à Brigitte Bardot[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Brylska fait ses études à l'École nationale de cinéma de Łódź. En 1967, elle est diplômée de l'Académie de théâtre Alexandre Zelwerowicz de Varsovie.

Après une petite apparition dans Kalosze szczęścia d'Antoni Bohdziewicz en 1958, elle tient son premier vrai rôle sur grand écran en 1963, dans Ich dzień powszedni d'Aleksander Ścibor-Rylski. Elle enchaîne l'année suivante avec Późne popołudnie du même réalisateur[3].

En 1965, elle incarne Kama, la prêtresse phénicienne, concubine de Ramsès, dans Le Pharaon, la fresque monumentale de Jerzy Kawalerowicz, qui la propulse au rang d'actrices polonaises considérées comme les plus belles et les plus intéressantes[3].

La grande popularité de Brylska est confirmée quatre ans plus tard, quand elle apparait sous les traits de Krysia Drohojowska, la brune romantique dans le film de Jerzy Hoffman Pan Wołodyjowski (1969) tiré du roman éponyme de Henryk Sienkiewicz[3]. L'histoire sera également adaptée à la télévision dans la série de treize épisodes Przygody pana Michała, qui donnera l'occasion à Brylska de renouer avec le personnage de Krysia.

En 1975, Eldar Riazanov lui confie le rôle principal dans le film devenu culte en URSS, L'Ironie du sort où ses chansons seront doublées par Alla Pougatcheva[4]. Sa performance lui apporte le prix d'État de l'URSS et le titre d'artiste du Peuple de la RSFSR. Ainsi rendue célèbre en URSS, elle fera partie du jury du Festival international du film de Moscou 1977. Brylska apparait également dans les productions bulgares et tchécoslovaques[2].

Décoré de la Croix du Mérite en 1975, l'artiste est faite chevalier de l'Ordre Polonia Restituta en 1985[2].

En 2012, elle est nominé pour le prix des lecteurs Złota Kaczka [Canard d'or] du mensuel Film[2].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (pl) « Barbara Brylska », sur filmpolski.pl (consulté le 19 mai 2016)
  2. a b c et d (pl) « Barbara Brylska », sur plejada.pl, (consulté le 19 mai 2016)
  3. a b et c (pl) « 70. urodziny Barbary Brylskiej », sur dziennikteatralny.pl, (consulté le 19 mai 2016)
  4. (en)Olga Fedina, What Every Russian Knows (and You Don't), Anaconda Editions, (ISBN 9781901990126, lire en ligne), p. 3

Liens externes[modifier | modifier le code]