Backstab

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les jeux de rôle
Cet article est une ébauche concernant les jeux de rôle.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Coup de poignard dans le dos.
Backstab
Pays Drapeau de la France France
Périodicité Bimestrielle, voire mensuelle
Date de fondation Octobre 1996
Date du dernier numéro 2005

Propriétaire FC Publications
Darwin Project
ISSN 1276-9436

Backstab était un magazine traitant des jeux de rôle, jeux vidéo, wargames, jeux de société et jeux de cartes à collectionner. Il était édité par FC Publications, une société appartenant à Asmodée et Halloween Concept. Son nom signifie coup de poignard dans le dos en anglais ; c'est en particulier le nom d'une attaque spéciale des personnages roublards dans le jeu de rôle Donjons et Dragons.

Historique[modifier | modifier le code]

Backstab est apparu en octobre 1996 avec un fascicule gratuit numéroté « numéro 0 ».

Il est d'abord une licence française du magazine anglais Arcanes édité par Future Publishing, avec une partie du contenu spécifique au marché français. Très vite, les articles français passent en majorité et Backstab prend définitivement son indépendance lorsque Future cesse la publication d'Arcanes.

Asmodée se retire du projet au bout d'un an, il sera ensuite récupéré par la société Darwin Project en 2001 à la fin d'activité d'Halloween Concept.

Au cours de sa publication, il est le plus souvent bimestriel malgré une période mensuelle. Il est publié jusqu'en 2005 (le numéro 51 étant le dernier), date à laquelle il devient Fantasy.rpg. Fantasy.rpg ne voit que quelques numéros avant de s'éteindre à son tour.

Parmi ses rédacteurs en chef, on trouve les auteurs de jeux de rôle : Ben (Benoit Clerc, patron de la société d'édition SPSR), Croc (ce qui fait parfois penser aux gens que le magazine était édité par Asmodée), et Julien Blondel (auteur de Prophecy et Vermine).

Spécificités[modifier | modifier le code]

Par rapport à d'autres magazines de jeu de rôle, et en particulier à Casus Belli, le principal concurrent à l'époque, Backstab se démarque surtout par ses nombreuses critiques de jeux. Là où Casus Belli adopte un ton souvent décrit comme « neutre bienveillant » quand il critique un jeu, Backstab est notablement plus agressif et irrévérencieux.