Béla Fleck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fleck.
image illustrant un musicien image illustrant américain
Cet article est une ébauche concernant un musicien américain.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Béla Fleck
Bela Fleck with Victor Wooten.JPG

Béla Fleck et Victor Wooten

Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Conjoint
Autres informations
Membre de
Instrument
Label
Genre artistique
Discographie
Discographie de Béla Fleck (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Béla Anton Leoš Fleck est un joueur de banjo américain né le 10 juillet 1958 à New York).

Il joue depuis 1988 avec le groupe de jazz fusion Béla Fleck and the Flecktones, a joué avec le groupe de bluegrass New Grass Revival (en) et mène une carrière solo.

Béla Fleck est un gaucher qui joue de son instrument comme un droitier.

Il est marié à la chanteuse et joueuse de banjo Abigail Washburn[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Béla Fleck est né à New York City. Ses parents l'ont prénommé Béla, Anton et Leoš en hommage aux compositeurs Béla Bartok, Anton Webern et Leoš Janacek. Après une révélation pour le banjo, il reçoit son premier instrument à l'âge de 15 ans de son grand-père.

Plus tard, Béla intègre la New York City's High School Of Music and Art où il étudie le cor d'harmonie.

Après ses études à New York, il voyage à Boston pour jouer avec Jack Tottle, Pat Enright et Mark Schatz. Durant cette période, il enregistre son premier album solo (1979).

Sur l'album Across The Imaginary Divide (2012), il est accompagné du Marcus Roberts Trio avec Roberts au piano, Jason Marsalis[n 1] à la batterie et de Rodney Jordan à la basse[2].

Discographie[modifier | modifier le code]

Solo[modifier | modifier le code]

Collaborations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Frère de Branford, Wynton et de Delfeayo, tous musiciens professionnels.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Chrissie Dickinson, « Bela Fleck has the world on a string », Chicago Tribune,‎ (lire en ligne)
  2. The New York City Jazz Record, page 16, le 16 juin 2012.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]