Avro Lincoln

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Avro Lincoln
{{#if:
Vue de l'avion.
Vue de l'avion.

Constructeur Avro
Rôle Bombardier
Premier vol
Mise en service 1945
Date de retrait 1963
Nombre construits 604
Équipage
7
Motorisation
Moteur Rolls-Royce Merlin 85
Nombre 4
Type V12
Puissance unitaire 1 750 ch (1 305 kW)
Dimensions
Envergure 36,58 m
Longueur 23,86 m
Hauteur 5,27 m
Surface alaire 132,01 m2
Masses
À vide 19 686 kg
Avec armement 34 100 kg
Performances
Vitesse maximale 475 km/h
Plafond 9 295 m
Vitesse ascensionnelle 245 m/min
Rayon d'action 2 370 km
Armement
Interne 6 560 kg de bombes
Externe 2 mitrailleuses de 12,70 mm
1 canon Hispano 20 mm

L'Avro 694 Lincoln était un bombardier quadrimoteur de la Seconde Guerre mondiale, dérivé du Lancaster produit par la société Avro pour l'armée de l'air britannique.

Initialement il s'agissait de la version B V du Lancaster (envergure augmentée et fuselage allongé).

Entré en service en 1945, il fut construit à 604 exemplaires.

Livré entre autres à la force aérienne argentine, il participe à des coups d'états et à la Révolution libératrice de 1955.

Conception et développement[modifier | modifier le code]

Lincoln B.2 de la Royal Air Force utilisé par Napier pour les travaux de recherche sur le givrage jusqu'en 1967.

L'Avro Lincoln est un développement du Lancaster fait par Roy Chadwick, en réponse à la demande B.14/43 du ministère de l'Air, avec un allongement d'aile plus élevé (10,30 comparativement à 8,02), quatre moteurs Rolls-Royce Merlin 85 à compresseur deux étages, un fuselage plus grand avec une augmentation des capacités de carburant et de bombes, lui permettant de transporter jusqu'à 4,5 tonnes de divers armements et accessoires. À la suite de ces changements, le Lincoln avait un plafond opérationnel plus élevé et une plus grande portée que le Lancaster, avec un plafond de 35 000 pieds (6,5 miles) et un rayon d'action de 4 450 miles[1],[2]. Le prototype Lancaster IV (Lincoln I) a été assemblé par le département de vol expérimental d'Avro à Manchester Ringway Airport et a effectué son vol inaugural le [2],[3].

La production de l'avion a été principalement réalisée dans les usines d'Avro de Woodford et Chadderton ; des avions supplémentaires ont également été construits par Armstrong Whitworth dans leurs installations de Coventry. D'autres lignes de production ont également été mises en place au Canada et en Australie, mais à la fin de la guerre, la production au Canada (par Victory Aircraft) a été interrompue après seulement un avion construit. La production en Australie a continué, les Lincoln qui ont été ensuite fabriqués ont été utilisés par la Royal Australian Air Force (RAAF).

Un avion Lincoln de modèle Mk XV B a également été assemblé au Canada par Victory Aircraft ; la commande de six versions pour la RCAF a été annulée peu de temps après la fin des hostilités[4]. Avec deux avions (Mk.I et Mk.II) supplémentaires prêtés par la RAF, l'avion a été brièvement évalué après-guerre par la RCAF[5]. Le Lancaster V / Lincoln II diffère principalement par le fait qu'il est équipé de moteurs Merlin 68A.

L'essai en vol de l'Avro Lincoln A73-20 avec les deux moteurs tribord en drapeau

Avant l'arrivée du Lincoln, le gouvernement australien avait demandé à son Department of Aircraft Production (DAP), dénommé plus tard Government Aircraft Factory (GAF), de construire le Lancaster Mk III. À sa place, une version du Lincoln I, rebaptisée Mk.30, a été fabriquée entre 1946 et 1949. il a le mérite d'être le plus gros avion jamais construit en Australie[6]. Des commandes pour un total de 85 Lincoln Mk.30 ont été passées par la RAAF (qui l'a désigné A-73), mais seulement 73 ont été produits[7].

Les cinq premiers appareils australiens (A73-1 à A73-5), ont été assemblés en utilisant des composants de fabrication britannique. Le 17 mars 1946 le A73-1 a effectué son vol inaugural. Le premier Lincoln de construction entièrement australienne, A73-6, a été officiellement livré en novembre 1946. Le Mk.30 initialement possédait quatre moteurs Merlin 85, cet arrangement a été modifié par la suite par une combinaison de deux Merlin 66 extérieurs et deux Merlin 85 intérieurs. Ensuite une autre version améliorée, désignée Lincoln Mk.30A, avait quatre Merlin 102.

Durant les années 1950, la RAAF a fortement modifié certains de ses avions Mk.30, redésignés GR.Mk.31, pour effectuer des missions de guerre anti-sous-marine. Ces appareils avaient un nez allongé de 1,98 m pour loger le treuil de détection acoustique et ses opérateurs, des réservoirs de carburant plus importants pour fournir à l'avion 13 heures de vol et d'une soute à bombes modifiée pour accueillir des torpilles. Le Mk.31 était particulièrement difficile à poser de nuit, car le bombardier avait une roulette de queue et le long nez cachait la piste à la vue du pilote. 18 avions ont été reconstruits à cette norme en 1952, affectés de nouveaux numéros de série[6]. Dix furent mis ultérieurement au niveau MR.Mk.31, qui comprenait un radar mis à jour. Ces Lincoln ont servi avec No. 10 Squadron RAAF (en) sur la base RAAF Townsville (en) ; Cependant, la découverte de corrosion dans les longerons des ailes a précipité leur réforme en 1961.

L'Avro Shackleton, avion de patrouille maritime, a été dérivé du Lincoln, comme l'avion de ligne Tudor, qui utilisait les ailes du Lincoln avec un nouveau fuselage pressurisé.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Stuart Nathan, « February 1946: the last of the piston-engined », sur www.theengineer.co.uk,‎ (consulté le 13 octobre 2015)
  2. a et b Delve 2005, p. 249.
  3. Scholefield 1998, p. 37.
  4. « Dernière chance pour les Avro Lancaster : de leur passage dans la Tiger Force à leur abandon dans les prairies albertaines », sur airforce.forces.gc.ca,‎ (consulté le 9 décembre 2015)
  5. (en) « Avro Lincoln », sur rcaf.com (consulté le 30 août 2010)
  6. a et b Jackson 1990, p. 412.
  7. « RAAF Museum: Royal Australian Air Force », sur www.airforce.gov.au (consulté le 13 octobre 2015)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Tony Buttler, Avro Lincoln, Denbigh East, Bletchley, UK, Hall Park Books, coll. « Warpaint » (no 34), .
  • (en) Ken Delve, RAF Bomber Command 1936-1968 : an operational and historical record, Barnsley, South Yorkshire, Pen & Sword Aviation, (ISBN 1-473-81259-3).
  • (en) Richard Franks, The Avro Lancaster, Manchester and Lincoln : a comprehensive guide for the modeller, Bedford, SAM Publications, (ISBN 0-953-34653-6).
  • (en) Mike Garbett et Brian Goulding, Lincoln at war, 1944-1966, Londres, I. Allan, (ISBN 0-711-00847-7).
  • (en) Jim Grant, « Lincoln Test Beds », Model Aircraft Monthly, SAM Publications, vol. 2, no 11,‎ (ISSN 1475-3405)
  • (en) A.J. Jackson et R.T. Jackson, Avro aircraft since 1908, Putnam Aeronautical, , 511 p. (ISBN 978-0-851-77834-1, OCLC 22311319).
  • (en) Alan Lake, Flying units of the RAF : the ancestry, formation and disbandment of all flying units from 1912, Shrewsbury, Airlife, , 316 p. (ISBN 978-1-840-37086-7, OCLC 42273951).
  • (en) Jon Lake, « Type Analysis: Avro Lincoln », International Air Power Review, Airtime publishing, vol. 1,‎ (ISSN 1473-9917).
  • (en) Atilo Marino, Vladimiro Celleto et Javier Mosquera, « Argentina's 'Heavies': Avro Lancaster, Lincoln and Lancastrian in Military Service: Part One », Air Enthusiast, Stamford, UK, Key Publishing, no 95,‎ , p. 36–43 (ISSN 0143-5450).
  • (en) Atilo Marino, Vladimiro Celleto et Javier Mosquera, « Argentina's 'Heavies': Avro Lancaster, Lincoln and Lancastrian in Military Service: Part Two », Air Enthusiast, Stamford, UK, Key Publishing, no 97,‎ , p. 64–70 (ISSN 0143-5450).
  • (en) Francis K. Mason, The British bomber since 1914, Londres, Putnam, , 416 p. (ISBN 978-0-851-77861-7, OCLC 30970842, présentation en ligne).
  • (en) R. A. Scholefield, Manchester Airport, Stroud, Sutton, (ISBN 0-750-91954-X).
  • (en) Owen Thetford, Aircraft of the Royal Air Force 1918-57, Londres, Putnam, , 528 p. (OCLC 3875235).
  • (en) Stewart Wilson, Lincoln, Canberra & F-111 in Australian service, Weston Creek, A.C.T, Aerospace Publications, , 184 p. (ISBN 978-0-958-79783-2, OCLC 27624637).
  • World Aircraft Information Files, File # 022. London: Bright Star Publishing Ltd, 1997.