Avraham Grossman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Avraham Grossman
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Membre de
Distinction

Avraham Grossman (né en 1936) est un historien israélien spécialiste du judaïsme au Moyen Âge. Il est membre de l'Académie israélienne des Sciences et a obtenu le prix d'Israël en 2003.

Il est né en 1936 dans la moshava Mishmar-Hayarden d'une famille établie depuis 4 générations en Terre d'Israël. Son grand-père était l'un des fondateurs de l'implantation. Son père, Shmouel, est mort pendant la Guerre d'indépendance d'Israël. Avec la chute de Mishmar-Hayarden aux mains des syriens, sa famille part à Haifa. Il étudie au lycée Yavné. Après ses études, il sert dans le corps d'éducation de l'armée israélienne.

Après son service militaire, il étudie le Talmud et l'histoire du peuple juif à l'Université Hébraïque. Il obtient le titre de docteur en 1974 pour son travail sur l'univers des Sages d'Israël d'Allemagne (Ashkénaz) au XIe siècle, avant les Croisades. Son travail a été dirigé par le professeur E. E. Urbach. En 1975, il s'installa à Londres pour y effectuer son post-doctorat. Là, compte tenu de la collection de manuscrits que possèdent les universités, il commence à se spécialiser dans l'étude de l'histoire des juifs pendant Moyen Âge. Il fut nommé professeur sans chaire en 1983, puis professeur titulaire en 1986.

Les travaux d'Avraham Grossman se concentrent sur l'histoire des juifs pendant Moyen Âge, notamment du XIe au XIIIe siècles.

Outre le Prix d'Israël, Avraham Grossman a obtenu d'autres prix prestigieux, notamment

  • le prix Wiznitzer en 1982 pour son libre Les premiers Sages d'Allemagne
  • le prix de la mairie de Holon en 1982 pour le même livre
  • le prix Bialik en 1996 pour son livre Les premiers Sages de France

Il est membre de l'Académie israélienne des sciences et lettres depuis 1999.

Il est marié à Rachel, et père d'Ourit, Ephrat, Yonathan et Ouriel.

Parmi ses livres, on compte :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]