Aux marches du palais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une chanson image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant une chanson française.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Aux marches du palais
Chanson
 Aux marches du palais redirige ici. Pour d'autres significations, voir Aux marches du palais (homonymie) Page d'aide sur l'homonymie.

Aux marches du palais est une chanson française traditionnelle.

Présentation[modifier | modifier le code]

Paroles (une version)[modifier | modifier le code]

Aux marches du palais.
Aux marches du palais.
Y a une tant belle fille, Lonla,
Y a une tant belle fille.

Elle a tant d'amoureux.
Elle a tant d'amoureux.
Qu'elle ne sait lequel prendre, Lonla.
Qu'elle ne sait lequel prendre.

C'est un p'tit cordonnier.
C'est un p'tit cordonnier.
Qu'a z'eu la préférence, Lonla.
Qu'a z'eu la préférence.

C'est en la l'y chaussant.
C'est en la l'y chaussant.
Qu'il y fit sa demande, Lonla.
Qu'il y fit sa demande.

La belle si tu voulais.
La belle si tu voulais.
Nous dormirions ensemble, Lonla.
Nous dormirions ensemble.

Dans un grand lit carré.
Dans un grand lit carré.
Couvert de teille blanche, Lonla.
Couvert de teille blanche.

Aux quatre coins du lit.
Aux quatre coins du lit.
Un bouquet de pervenches, Lonla.
Un bouquet de pervenches.

Dans le mitan du lit.
Dans le mitan du lit.
La rivière est profonde, Lonla.
La rivière est profonde.

Tous les chevaux du Roi.
Tous les chevaux du Roi.
Pourraient y boire ensemble, Lonla.
Pourraient y boire ensemble.

Et nous y dormirions.
Et nous y dormirions.
Jusqu'à la fin du monde, Lonla.
Jusqu'à la fin du monde.

Musique[modifier | modifier le code]


\header {
  tagline = ##f
}

\score {
  \new Staff \with {
    \remove "Time_signature_engraver"
  }
<<
  \relative c'' {
    \key f \major
    \time 6/8
    \tempo 4. = 80
    %\set Score.currentBarNumber = #5
    \override TupletBracket #'bracket-visibility = ##f 
    \autoBeamOff

     %%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%% Aux marches du palais
     \partial 8 a8 a4 a8 bes4 a8 a4.~ a4 g8 g4 g8 a4 g8 g4.~ g4 c,8
     f4 f8 f4 g8 f e d e4 c8 g'4 g8 g4 a8 g4. f4 r8 \bar "||"

  }

  \addlyrics {
     Aux mar- ches du pa- lais.____ Aux mar- ches du pa- lais.____ Y'a une tant bel- le fil- le, Lon- la, Y'a une tant bel- le fil- le.
  }
>>
  \layout {
    \context {
      \remove "Metronome_mark_engraver"
    }
  }
  \midi {}
}

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « rêves à-demi », sur http://www.gabrielyacoub.com (consulté le 16 novembre 2014)
  2. « gabriel yacoub : les albums », sur http://www.gabrielyacoub.com (consulté le 16 novembre 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]