Austénite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'austénite est une solution solide de carbone dans l'allotrope γ du fer, qui est stable entre 911°C et 1 392°C. Cet allotrope a une structure cristallographique cubique à faces centrées, notation Strukturbericht A1, qui permet une grande solubilité du carbone (jusque 2,1 % massique à 1 147°C). Le fer γ est paramagnétique (on entend par là qu'elle quitte le domaine de ferromagnétisme du fer à basse température - T<Tc=723°C - et rentre dans le domaine paramagnétique).

Le nom d'austénite vient de William Chandler Roberts-Austen, métallurgiste connu pour ses recherches sur les propriétés physiques des métaux et de leurs alliages.

Éléments d'alliage gammagènes[modifier | modifier le code]

Certains éléments (manganèse, nickel, azote par exemple) augmentent la plage de stabilité de l'austénite ; ils sont dits « gammagènes ». Avec un dosage suffisant, ils permettent, grâce à une trempe, d'obtenir de l'austénite à température ambiante à l'état métastable. C'est le cas des aciers dits austénitiques. La grande majorité des aciers inoxydables sont austénitiques, car ils combinent de bonnes résistances à la corrosion avec des propriétés mécaniques plus élevées que l'acier ferritique.

Éléments d'alliage alphagènes[modifier | modifier le code]

D'autres éléments comme le silicium, le molybdène ou le chrome tendent à déstabiliser l'austénite, au profit de la ferrite. On appelle ces éléments « alphagènes ».