Augustin Félix Fortin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fortin.
Augustin Félix Fortin
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
Augustin Félix FortinVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Enfant
Autres informations
Distinction
Œuvres principales

Augustin Félix Fortin, né à Paris en 1763 et mort dans la même ville le , est un peintre et sculpteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Augustin Félix Fortin remporte le deuxième prix de Rome en 1782 pour une Parabole du Samaritain, et le premier prix en 1783 pour une Mort ressuscité par l'attouchement des os du prophète Élisée.

Pour commémorer la mort en 1808, à Malte, de Louis-Charles d’Orléans, comte de Beaujolais et frère du futur roi Louis-Philippe 1er, il sculpte en 1819 un bas-relief en marbre blanc de Carrare conservé à Malte dans la chapelle de la Langue de France, cocathédrale Saint-Jean de La Valette[1].

Il décore plusieurs fontaines publiques, en particulier la fontaine de la Charité, dont le bas-relief éponyme central a été remonté au 48, rue de Sévigné à Paris, face au musée Carnavalet[2],[3]. Il collabora avec l'architecte néoclassique Charles Percier pour le décor de la fontaine Desaix en 1802, ainsi que pour l'arc de Triomphe du Carrousel en 1806.

Il est le père du peintre Charles Fortin (1815-1865)

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. independent.com.
  2. Ce musée étant affectataire de cette œuvre.
  3. Jacques Hillairet, Dictionnaire historique des rues de Paris, t.2, p. 518.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]