Auguste Eugène Rubin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Auguste Eugène Rubin
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Auguste Eugène Rubin, né à Grenoble en 1841 et mort à Paris en 1909, est un sculpteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Auguste Eugène Rubin est le frère cadet d’Hippolyte Rubin, dont il est l’élève[1]. Il est également l'élève d'Auguste Bartholdi.

Actif à Paris où il expose aux Salons de 1877 à 1905[1], son atelier est situé au 15, rue Mayet à Paris de 1877 à 1878[1] puis au 131, rue de Vaugirard de 1879 à 1895[1], enfin au 32, boulevard du Montparnasse en 1905[1].

Il est enterré au cimetière du Montparnasse.

Tombe de Auguste Rubin (cimetière du Montparnasse)

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Buste de M. Edouard O..., plâtre, Salon de 1877[1].
  • Buste de M. J. Gay, plâtre, Salon de 1878[1].
  • Mignon, statuette en plâtre, Salon de 1879[1].
  • Berlioz, statue en plâtre, Salon de 1880[1].
  • La Parisienne, buste en plâtre, Salon de 1881[1].
  • Portrait de Mme L…, médaillon en plâtre, Salon de 1882[1].
  • Buste de Philippe de Girard, plâtre, Salon de 1883. Destiné à la façade de l’école Philippe de Girard, à Armentières[1].
  • Buste de M. S. R…, député, plâtre, Salon de 1886[1].
  • Buste de M. A. B…, plâtre, Salon de 1890[1].
  • M. M. T…, médaillon en plâtre, Salon de 1890[1].
  • Buste de Doudard de Lagrée, plâtre, Salon de 1895. Modèle du buste pour le monument destiné à Grenoble, déplacé ensuite à Saint-Vincent-de-Mercuze, sa ville natale. Le bronze est conservé au musée de Grenoble[2]
  • Portrait de M. et de Mme Bartholdi, médaillon en plâtre, Salon de 1905. Le bronze orne la sépulture de famille Bartholdi au cimetière Montparnasse[1].

Œuvres représentant Rubin[modifier | modifier le code]

  • Auguste Davin, médaillon en bronze d'Auguste Rubin. Coll. musée de Grenoble (MG 1643)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Stanislas Lami, Dictionnaire des sculpteurs de l'école française au dix-neuvième siècle, tome IV, Paris, 1921.
  • Catherine Chevillot, Serge Lemoine, Peintures et sculptures du XIXe siècle : la collection du Musée de Grenoble, Paris, RMN, 1995.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o et p Explications des ouvrages de peinture et dessins, sculpture, architecture et gravure des artistes vivants, 1877[réf. incomplète] ; 1879 ; 1880 ; 1881 ; 1882 ; 1883 ; 1886 ; 1890 ; 1895 ; 1905.
  2. Notice de l'œuvre sur la base Joconde.

Liens externes[modifier | modifier le code]