Stanislas Lami

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Stanislas Lami
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 85 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Distinction

Stanislas Lami est un sculpteur et historien de l'art français, né le à Paris où il est mort le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils du sculpteur Alphonse Lami et de Marie Bidauld, petite fille du peintre paysagiste Jean-Joseph-Xavier Bidauld, Stanislas Lami est petit-neveu du peintre de nature morte Jean-Pierre-Xavier Bidauld. Il épouse le Émilie Sedelmeyer, fille de Charles Sedelmeyer, marchand de tableaux et éditeur d'art. Il est un cousin issu de germain de Charles de Gaulle[1].

Certaines de ses œuvres sont conservées dans des musées, notamment en Espagne. À Paris au musée d'Orsay figure une sculpture en marbre du Chien danois (vers 1892). Il est aussi l'auteur d'un Masque de Berlioz (1884) conservé à la bibliothèque de l'Opéra de Paris. Stanislas Lami expose maintes fois dans des Salons, dont le Salon de 1897 et à l'Exposition universelle de 1893 à Chicago.

Également historien de l'art, Stanislas Lami est surtout connu pour avoir publié, de 1884 à 1921, le plus important dictionnaire des sculpteurs de l'École française connu à ce jour.

Il demeura au no 24 rue Véron à Paris[2].

Il est inhumé dans la 12ème division du Cimetière de Passy.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire des sculpteurs de l'Antiquité au VIe siècle de notre ère, Paris, Émile Perrin, 1884, 149 p.
  • Dictionnaire des sculpteurs de l'École française du Moyen Âge au règne de Louis XIV, Paris, Honoré Champion, 1898, 584 p.
  • Dictionnaire des sculpteurs de l'École française sous le règne de Louis XIV, Paris, Honoré Champion, 1906, 508 p.
  • Dictionnaire des sculpteurs de l'École française au XVIIIe siècle (2 vol.), Paris, Honoré Champion, 1910-1911
  • Dictionnaire des sculpteurs de l'École française au XIXe siècle (4 vol.), Paris, Honoré Champion, 1914-1921

Salons[modifier | modifier le code]

  • 1887 : L'Épave, marbre d'après un poème de Victor Hugo : « Qui trouble ainsi les flots près du sérail des femmes ?… »[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Généalogie sur la page famille de Gaulle.Source insuffisante 
  2. André Roussard, Dictionnaire des peintres à Montmartre, Paris, 1999, p.350.
  3. André Roussard, op. cit..

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire Bénézit.
  • André Roussard, Dictionnaire des peintres à Montmartre, Paris, 1999, p.350 (ISBN 9782951360105).
  • Grégoire de Thoury, Stanislas Lami (1858-1944), catalogue raisonné des sculptures, Paris, Éditions Sinespina, 2014 (en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :