Audrey Terras

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Terras.
Audrey Terras
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Membre de
Directeur de thèse
Tsuneo Tamagawa (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Audrey Anne Terras (née le 10 septembre 1942) est une mathématicienne américaine qui travaille principalement en théorie des nombres. Ses recherches ont porté sur le chaos quantique et sur les différents types de fonctions zêta de Riemann.

Enfance et éducation[modifier | modifier le code]

Audrey Terras est née le 10 septembre 1942 à Washington, DC[1]. Elle a reçu un Baccalauréat universitaire en sciences en mathématiques de l'Université du Maryland en 1964, et une Maîtrise universitaire ès lettres en 1966 puis un doctorat de l'Université Yale en 1970[2]. Sa thèse, dirigée par Tsuneo Tamagawa (en), est intitulée A Generalization of the Epstein Zeta Function[3].

Elle a déclaré en 2008 dans une interview qu'elle a choisi d'étudier les mathématiques, car « le gouvernement des États-Unis m'a payé! Et pas beaucoup! C'était le temps de Spoutnik, nous avions donc besoin de produire plus de mathématiciens, et quand j'étais en train de décider entre les mathématiques et l'histoire, ils ne me payaient pour faire de l'histoire, ils m'ont payée pour faire des maths. »[4].

Carrière[modifier | modifier le code]

Terras rejoint l'Université de Californie à San Diego en tant que professeure assistante en 1972, et elle est maintenant professeure.

Alors étudiante de premier cycle, Terras a été inspirée par son professeur Sigekatu Kuroda pour devenir un théoricienne des nombres ; elle s'est particulièrement intéressée à l'utilisation de techniques analytiques pour obtenir des résultats algébriques. Aujourd'hui, ses sujets de recherche sont en théorie des nombres, analyse harmonique sur les espaces symétriques et les groupes finis, les fonctions spéciales, la théorie algébrique des graphes (en), les fonctions zêta de graphes, le chaos quantique arithmétique, et la formule des traces de Selberg[5].

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Terras est élue fellow de l'Association américaine pour l'avancement de la science en 1982. Elle est « maître de Conférences Falconer » de l'Association for Women in Mathematics et la Mathematical Association of America en 2000, avec pour sujet Finite Quantum Chaos[6] et conférencière Noether pour l'Association for Women in Mathematics en 2008, avec pour sujet Fun with Zeta Functions of Graphs[7]. En 2012, elle est devenue fellow de l'American Mathematical Society[8].

Sélection de publications[modifier | modifier le code]

  • Audrey Terras, Harmonic Analysis on Symmetric Spaces and Applications, vol. 1, Berlin, Springer-Verlag, (ISBN 978-0-387-96159-0)[9]
  • Audrey Terras, Harmonic Analysis on Symmetric Spaces and Applications, vol. 2, Berlin, Springer-Verlag, (ISBN 978-0-387-96663-2)[9]
  • Audrey Terras, Fourier Analysis on Finite Groups and Applications, Cambridge, Cambridge University Press, (ISBN 978-0-521-45718-7)
  • Audrey Terras, Finite Quantum Chaos, vol. 109, Washington, DC, Mathematical Association of America, , 121–139 p. (ISSN 0002-9890, DOI 10.2307/2695325, JSTOR 2695325), chap. 2 Article basé sur sa conférence Falconer donnée en 2000.
  • Audrey Terras, « A Stroll Through the Garden of Graph Zeta Functions » [PDF], University of California, San Diego, (consulté le 26 mai 2009) Manuscrit préliminaire d'un livre sur les fonctions zêta de graphes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Audrey Terras » (voir la liste des auteurs).

  1. « Biographies of Candidates 2000 », Notices of the American Mathematical Society, vol. 47, no 8,‎ , p. 922–934 (lire en ligne)
  2. « 2000 AWM-MAA Invited Address: Audrey Terras », Association for Women in Mathematics (consulté le 25 mai 2009)
  3. (en) Audrey Terras sur le site du Mathematics Genealogy Project
  4. « Interview with Audrey Terras » [PDF], UCSD Math Club Newsletter, sur UCSD Math Club Newsletter, University of California, San Diego, fall 2008 (consulté le 26 mai 2009), p. 1, 3
  5. « Audrey Terras's Home Page », University of California, San Diego, (consulté le 27 mai 2009)
  6. « AWM Falconer Lectures », Association for Women in Mathematics (consulté le 26 mai 2009)
  7. « Emmy Noether Lectures », Association for Women in Mathematics (consulté le 25 mai 2009)
  8. List of Fellows of the American Mathematical Society, retrieved 2013-08-25.
  9. a et b (en) Garrett, Paul B., « Review: Harmonic analysis on symmetric spaces and applications, by Audrey Terras », Bull. Amer. Math. Soc. (N.S.), vol. 22, no 1,‎ , p. 219–230 (DOI 10.1090/s0273-0979-1990-15884-7, lire en ligne)

Lectures complémentaires[modifier | modifier le code]

  • « Interview with Audrey Terras » [PDF], UCSD Math Club Newsletter, University of California, San Diego, fall 2008 (consulté le 26 mai 2009), p. 1, 3 Interview conducted October 30, 2008.
  • Audrey Terras, Complexities: Women in Mathematics, Princeton University Press, , 218–220 p. (ISBN 978-0-691-11462-0), « Rules for Academic Success » Terras's "Five Simple Rules for (Academic) Success (or at Least Survival)."

Liens externes[modifier | modifier le code]