Auditorium de Bordeaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Auditorium de Bordeaux
Type Auditorium
Lieu Bordeaux (Gironde)
Coordonnées 44° 50′ 32″ nord, 0° 34′ 47″ ouest
Architecte Michel Pétuaud-Létang[1]
Inauguration
Capacité 1 440
Structure-mère Grand Théâtre (Bordeaux)
Opéra national de Bordeaux
Direction Marc Minkowski

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Auditorium de Bordeaux

Géolocalisation sur la carte : Bordeaux

(Voir situation sur carte : Bordeaux)
Auditorium de Bordeaux

Résidence

Orchestre national Bordeaux Aquitaine

L'auditorium de Bordeaux est un auditorium comprenant deux salles de spectacle de 1 440 et 300 places[1]. Il accueille l'Orchestre national Bordeaux Aquitaine.

Historique[modifier | modifier le code]

Au 9, cours Georges Clemenceau, à Bordeaux existait un cinéma music-hall de 1 548 places qui a ouvert en 1919 sous le nom de Cinéma Palace Olympia. Racheté par Léon Gaumont en 1922, le complexe devient en 1927 le cinéma Gaumont qui déménage en 2002 à Talence, ville universitaire de Bordeaux.

Le projet d'Auditorium est lancée en 2003, sur cet emplacement laissé libre[1]. En 2004, le permis de construire est déposé et la livraison est prévue pour 2007. En , le chantier de démolition commence avec une phase de désamiantage plus longue que prévu. Après des sondages intéressants, une campagne de fouilles commence. Elle durera dix mois et révélera murs romains, thermes et ateliers d'artisans. La livraison est reportée à 2009. En fait les travaux ne reprennent que fin 2008, puis, après une nouvelle interruption due à un changement d'entreprise de construction, en , pour une nouvelle livraison prévue en 2012[2].

L'architecte chargé de ce projet est Michel Pétuaud-Létang, tandis que Michel Ohayon, homme d'affaires Bordelais, est le promoteur du projet de l'Auditorium, et assure les fonctions de maîtrise d'ouvrage.La maîtrise d'oeuvre fut assurée par Philippe DUVAL architecte du cabinet Pétuaud-Létang et la délégation de maîtrise d'ouvrage fut confiée par Michel Ohayon a Pierre Bouchacourt.

Le a lieu la première répétition de l'Orchestre national Bordeaux Aquitaine qui prend possession des lieux le .

Le concert d'ouverture a lieu le et le concert d'inauguration le .

Le l'Auditorium accueille les 20e Victoires de la musique classique.

Architecture[modifier | modifier le code]

Sa construction dure sept ans. L'Auditorium comprend deux salles: la grande salle (salle Henri Dutilleux) de 1 440 places et la petite salle (salle Henri Sauguet) de 300 places. La grande salle possède une fosse modulable de 160 m2, pouvant recevoir 120 musiciens et un espace scénique de 220 m2. Le sol de la scène est divisé en plusieurs fragments pouvant être élevés progressivement afin de créer un effet de profondeur, ce qui permet à tous les musiciens de voir le chef d'orchestre et inversement. Deux autres petites salles de 70 m2, à chaque niveau de balcon, peuvent accueillir des réunions.

Le projet inclut également un parking souterrain (435 places de stationnement sur sept niveaux en souterrain), des bureaux (800 m2) et la Villa Mozart (19 logements sur 2 500 m2, soit une surface moyenne de 131 m2)[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Nathalie Krafft, « [blogs.rue89.com/droles-de-gammes/2013/02/08/bordeaux-le-charme-discret-du-nouvel-auditorium-229598 Bordeaux : le charme discret du nouvel auditorium] », Rue89, blog « Drôles de gammes », publié le 8 février 2013
  2. [1]