Assane Seck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Seck.

Assane Seck
Fonctions
Ministre de l'Équipement

(1 an et 8 mois)
Ministre de la Culture

(3 ans et 4 mois)
Ministre des Affaires étrangères du Sénégal

(4 ans, 11 mois et 8 jours)
Prédécesseur Coumba Ndoffène Diouf
Successeur Babacar Ba
Ministre de l'Éducation nationale

(4 ans et 9 mois)
Ministre de la Culture

(2 ans)
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Inor (département de Sédhiou), Afrique-Occidentale française
Date de décès (à 93 ans)
Lieu de décès Dakar (Sénégal)
Nationalité Drapeau du Sénégal Sénégalais
Profession universitaire

Le professeur Assane Seck (né le à Inor et mort le à Dakar[1]) est un universitaire et un homme politique sénégalais, d’origine casamançaise, qui exerça des fonctions ministérielles sans interruption de 1966 à 1983.

Biographie[modifier | modifier le code]

Assane Seck est né le à Inor, dans le Fogny – aujourd'hui département de Sédhiou –, où son père était traitant.

Il fréquente l’école primaire supérieure Blanchot de Saint-Louis, puis est reçu au concours d’entrée de l’École normale William Ponty qui vient d’être transférée de Gorée à Sébikotane. Après des études de lettres modernes et de géographie à l’université de Dakar, il soutient en 1949 un mémoire de diplôme d’études supérieures (DES) de géographie consacré à la Moyenne-Casamance.

Bi-admissible à l'agrégation, il enseigne au lycée Maurice Delafosse de Dakar de 1956 à 1958. En 1959 il est nommé assistant à l'université de Dakar, puis maître-assistant en 1961, chargé d'enseignement en 1966, maître de conférences et enfin professeur des universités, après sa thèse d'État consacrée à la ville de Dakar et soutenue en 1970.

En parallèle il s'est engagé activement dans le débat politique à partir du milieu des années 1950.

Sous la présidence de Léopold Sédar Senghor, puis au cours des premières années de celle d’Abdou Diouf, Assane Seck exerce des fonctions ministérielles pendant 18 ans. Il est ministre de la Culture de juin 1966 à juin 1968 ; ministre de l’Éducation nationale de juin 1968 à mars 1973 ; ministre des Affaires étrangères du au , puis ministre d'État chargé des Affaires étrangères du au  ; à nouveau ministre de la Culture de mars 1978 à juillet 1981 ; et enfin ministre de l’Équipement de juillet 1981 à mars 1983.

Il meurt le à Dakar, à l'âge de 93 ans. En 2013, l'université de Ziguinchor a été rebaptisée en son honneur[1],[2].

Écrits[modifier | modifier le code]

  • La Moyenne Casamance. Étude de géographie physique, 1955
  • (en collaboration avec Alfred Mondjannagni), L'Afrique occidentale, 1967
  • Les grandes villes d'Afrique et de Madagascar : Dakar, 1968
  • Dakar, métropole ouest-africaine, 1970 (thèse)
  • Sénégal, émergence d'une démocratie moderne, (1945-2005) : un itinéraire politique (préface de Djibril Samb), 2005

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Assane Seck, Sénégal. Émergence d’une démocratie moderne (1945-2005). Un itinéraire politique, Karthala, Paris, 2005, p. 14-18 (ISBN 2-84586-505-8) (ouvrage en grande partie autobiographique)
  • Momar Coumba Diop et Mamadou Diouf, Le Sénégal sous Abdou Diouf, Paris, Karthala, 1990, 436 p. (ISBN 2-86537-275-8)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]