Arthur Maria Rabenalt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Arthur Maria Rabenalt
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 87 ans)
Wildbad Kreuth (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Arthur Maria Rabenalt (né le à Vienne en Autriche et mort le (à 87 ans) à Kreuth, en Bavière) est un réalisateur de cinéma autrichien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Arthur Maria Rabenalt est metteur en scène au théâtre, puis à l'opéra, au début des années 1930. Il aborde le cinéma en 1932 en étant assistant d'Alexander Korda et de Georg Wilhelm Pabst. Il a notamment travaillé à la post-synchronisation en anglais du film M le maudit de Fritz Lang.

Sa carrière cinématographique s'articule autour de l'univers de la comédie musicale dans l'esprit viennois. Dans cette œuvre optimiste et légère, une exception en 1952, Alraune (de), un film d'horreur, avec Erich von Stroheim et Hildegard Knef, adapté du roman Mandragore d'Hanns Heinz Ewers.

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • 1934 : Pappi
  • 1934 : Was bin ich ohne Dich
  • 1935 : Die Liebe des Maharadscha
  • 1936 : Das Frauenparadies
  • 1937 : Millionenerbschaft
  • 1938 : Liebelei und Liebe
  • 1939 : Flucht ins Dunkel
  • 1939 : Johannisfeuer
  • 1940 : Weißer Flieder
  • 1940 : Die 3 Codonas
  • 1940 : Achtung! Feind hört mit!
  • 1941 : …reitet für Deutschland
  • 1941 : Leichte Muse
  • 1942 : Meine Frau Teresa
  • 1942 : Fronttheater
  • 1943 : Liebespremiere
  • 1943 : Zirkus Renz
  • 1944 : Axel an der Himmelstür
  • 1948 : Chemie und Liebe
  • 1948 : Das Mädchen Christine
  • 1949 : Anonyme Briefe (lettres anonymes)
  • 1949 : Martina
  • 1949 : Nächte am Nil
  • 1949 : 0 Uhr 15, Zimmer 9
  • 1950 : Hochzeit im Heu
  • 1951 : Unvergängliches Licht
  • 1951 : Das weiße Abenteuer
  • 1952 : Die Försterchristl
  • 1952 : Alraune
  • 1952 : Le Chevalier des croisades (La leggenda di Genoveffa)
  • 1952 : Wir tanzen auf dem Regenbogen (coréalisateur)
  • 1953 : Die Fiakermilli
  • 1953 : Der letzte Walzer
  • 1953 : Der Vogelhändler
  • 1953 : Der unsterbliche Lump
  • 1954 : Die Sonne von St. Moritz
  • 1954 : Der Zigeunerbaron (le baron tzigane)
  • 1954 : Der Zarewitsch
  • 1955 : Unternehmen Schlafsack
  • 1955 : Amour, tango, mandoline (Liebe ist ja nur ein Märchen)
  • 1956 : Die Ehe des Dr. med. Danwitz
  • 1956 : Tierarzt Dr. Vlimmen
  • 1956 : Zwischen Zeit und Ewigkeit
  • 1957 : Glücksritter
  • 1957 : Frühling in Berlin
  • 1957 : Für zwei Groschen Zärtlichkeit
  • 1958 : Eine Frau, die weiß, was sie will
  • 1958 : Das haut einen Seemann doch nicht um
  • 1958 : Vergiß mein nicht (coréalisateur)
  • 1959 : Geliebte Bestie
  • 1959 : Laß mich am Sonntag nicht allein
  • 1960 : Der Held meiner Träume
  • 1960 : Das große Wunschkonzert
  • 1961 : Mann im Schatten
  • 1961 : Das Wunderkind Europas
  • 1970 : Une pucelle en or (de)
  • 1971 : Haie an Bord (de)
  • 1978 : Caribia

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Tulard, Dictionnaire du cinéma. 1895-1995, Paris, R. Laffont, coll. « Bouquins », (ISBN 2-221081897), p. 709.

Liens externes[modifier | modifier le code]