Arnaud Kasper

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Arnaud Kasper
Portrait Arnaud Kasper.jpg
Arnaud Kasper dans son atelier d'Asnières-sur-Seine
Naissance

Paris
Nom de naissance
Kasper
Autres noms
Kasper
Nationalité
Française
Activité
Sculpteur équestre, sculpteur animalier et autres.
Formation
Académie du jeudi, Ecole Nationale Supérieure des Arts Appliqués et Métiers d’Art ; Ateliers de la Glacière
Œuvres principales
Ourasi, Le cheval des lumières, La Marche, Victor Hugo, Sun & Bios, Les Sangliers, L'homme-Poisson, Le Sequana
Compléments
Bronze

Arnaud Kasper, né en 1962 à Paris, est un sculpteur et peintre français. Il est renommé pour ses réalisations équestres[1] et ses sculptures anthropomorphiques. Ses sculptures équestres le placent au niveau des meilleurs sculpteurs mondiaux. En 2006, il est un des premiers à exposer un cheval créé selon le concept à facettes. Il pratique également le street art, l'aquarelle, la peinture acrylique, la peinture à l'huile, la peinture à l'encre et la gouache[2]. Il travaille à Asnières-sur-Seine où Georges Seurat a peint un bain à Asnières. Tous les grands maîtres de l'impressionnisme venaient peindre sur les rives d'Asnières-sur-Seine, tels qu'Émile Bernard, Vincent van Gogh, Claude Monet, Paul Signac et Auguste Renoir. Il est membre de la Fondation Taylor.

Mondialement connu pour ses différents univers où se côtoient les thèmes mythologique, équestre, maritime et animalier, il est l'auteur de plusieurs concepts et positions originales dans le genre sculptural. Ses pensées humanistes et son sens particulier de l'imaginaire lui inspirent des créations uniques, novatrices et même visionnaires[3]. Sa démarche est à la fois intellectuelle, éthique, artistique et initiatique.

Arnaud Kasper a commencé son travail sur la matière dans une première optique, la défense du milieu marin. Créateur du concept de L’Homme-Poisson, il interpelle l'humanité en mémoire à sa vie marine antérieure. C’est son œuvre la plus emblématique qu’on retrouve sous différentes formes et tailles dont la plus haute s'élève à sept mètres de haut.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille d'artistes dont le père est architecte[4], Arnaud Kasper est renommé pour ses réalisations équestres et ses sculptures anthropomorphiques. Il commence la peinture à l’Académie du Jeudi, atelier d’expression libre dirigé par Arno Stern (1970-1975). Il intègre l'École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et Métiers d’Art jusqu'en 1984[5].

Il intègre les Ateliers de la Glacière en section taille directe (sculpture sur pierre) de 1996 à 1999 avant de se lancer dans des œuvres monumentales.

Historique[modifier | modifier le code]

1984 : Il exerce la direction artistique en agence de publicité et enseigne dans une école d'art.

1986 : Il participe au concours d’architecture organisé par l’INA, pour la création d’un centre culturel franco-japonais dans la baie d’Osaka.

Encore étudiant à l'Atelier de la Glacière des Beaux-arts, il expose son premier marbre au Musée d'Histoire Naturelle en 1996. Il s'agit d'une tortue géante. Il a quitté sa profession de publicitaire en 1993, après avoir participé à une transatlantique. Témoin de la pollution en mer et du danger qu'elle représente pour l'espèce animale, le croisement avec le regard d'une baleine le bouleverse. Il s'imprègne de l'expression du cétacé et s'engage à devenir un artiste créateur porteur de messages.

En 1999 : Il est professeur de modelage et de taille directe dans un atelier de la ville de Neuilly-sur-Seine tout en ouvrant son atelier.

Sa première sculpture équestre est le cheval Zingaro auquel l'artiste rend un hommage du vivant de l'animal (1998).

Sa première exposition personnelle a lieu à l'Espace Carpeaux de Courbevoie où il présente une quantité importante d'oeuvres .

« Kasper à Carpeaux »

Il crée L'Homme-Poisson, le Rhinofish, le Pélerin, et d'autres œuvres pour la défense du patrimoine marin. Depuis, son Homme-Poisson « veille sur notre terre avec son œil tout rond » et témoigne partout où l'artiste se rend, du désastre écologique engendré par les humains.

Le 8 novembre 2007 il étrenne le château d'Asnières qui ouvre pour la première fois au public après sa restauration en tant que lieu d'exposition. Cette demeure du directeur des Haras du roi Louis XV, devient alors un haut lieu de culture à Asnières. Il y expose des oeuvres du 10 au 25 novembre 2007[6].

En 2009, il accepte l’invitation de la marine nationale en tant que peintre civil pour des missions artistiques à bord des bateaux : Le Mutin, La Belle poule ou Le Dupleix, frégate anti-sous-marine. Puis à la demande du Contre-Amiral Henri Schricke, il réalise le portrait de Joseph Alexandre Dupleix[7]. La Société Nautique de Marseille (SNM) installée sur le vieux port lui commande le buste de Florence Arthaud, célèbre navigatrice avec qui il a navigué. Excellent marin, il devient cavalier pour mieux comprendre les chevaux et les sculpter. Ses sculptures équestres le placent au niveau des meilleurs sculpteurs mondiaux.

L’œuvre de Kasper s’exporte dans de nombreux pays comme la Chine, les États-Unis, pour des familles royales au Moyen-Orient. Plusieurs « Musées de France » ont intégré ses œuvres dans des expositions temporaires ou dans leurs collections.

Actions et dons[modifier | modifier le code]

En 2010, Il participe à une vente aux enchères à l'Hôtel Drouot, au profit d'Haïti", en compagnie de Pierre Cornette de Saint Cyr. Cette action engendre la création d'une école.

En 2012, il fait don d'une statuette à la paroisse de Saint-Sauveur de l'Ile d'Yeu[8].

En avril 2013, il participe à une vente aux enchères à l'espace TAJAN à Paris qui récolte des fonds en faveur de l'autisme. Après des recherches sur la maladie, il présente un morceau de puzzle creusé dans le bois un neurone avec un œuf. C'est une action collective avec d'autres artistes[9]et bénévoles des associations Autisme France et Res Publica.

En 2014 Arnaud Kasper s’engage dans une aventure collective réunissant des entrepreneurs de tout horizon, les 30#CORSAIRES, des passionnés qui ont voulu partager le défi d'Alexia Barrier et Laurent Pellecuer : se lancer dans la Transat La Mondiale AG2R face aux plus grands skippers. Partageant le même goût de l'aventure, l'humilité et l'esprit d'équipe, il choisit le mécénat participatif pour donner sa chance à un équipage et construire différemment des projets innovants de sponsoring. Son Homme-poisson s'affiche avec les autres logos sur la coque du bateau.

La même année il offre une statue en bronze numérotée de la maquette d'Ourasi (1,67m) lors d'une vente aux enchères en faveur des Jockeys[10].

En 2017, il fait don d'une sculpture animalière, un phoque en bronze pour la fondation Brigitte Bardot. Vente aux enchères Maison Rossini, 24 avril[11].

En 2018, il fait don de la maquette d'Ourasi à la SECF (Société d'Encouragement à l'élevage du Cheval Français) dont la mission est d'œuvrer au développement des courses au trot en France et à la protection de la race Trotteur Français. L’œuvre est léguée au Musée du Trot, Domaine de Grosbois à Boissy-Saint-Léger.

Protection de l'environnement : le concept de l'Homme-Poisson[modifier | modifier le code]

L'Homme-Poisson se décline sous toutes formes de sculptures ou photographies. Le concept Homme-Poisson est une marque déposée, en qualité de nom de marque, dessin et modèle. Il est récurrent dans l’œuvre d'Arnaud Kasper[7],[12]qui milite pour la protection de l'environnement[13]. Le concept devient un symbole qui associe chaque personne le portant en bijou ou possédant une sculpture à quelqu'un qui se soucie de son environnement. La protection des océans et la lutte contre le plastique est un combat de tous les jours et l'artiste est un consommateur attentif. Son Homme-Poisson est le témoin de la pollution et un appel à l'action. La plus haute sculpture fait actuellement 7 mètres de haut.

Tout a commencé en 1993, à bord d'un bateau qui navigue vers Pointe-à-Pitre et où Kasper est confronté à une tempête. Après dix jours de lutte avec les éléments, la fatigue d'un effort intensif, la concentration pour la survie, il croise le regard bleu d'une baleine. Dans cet instant magique, il réalise la puissance de l'animal, il enregistre l'expression, l'émotion, la fragilité des choses... Autour de lui, des bouteilles plastiques flottent. C'est le choc. La baleine lui a-t-elle envoyé un message ?

Depuis, il s'engage à créer des œuvres pour la protection de l'environnement et lance un message. l'Homme-Poisson se décline sous différentes formes, monumentales, colorées, miniatures ou en bijoux. Il représente aussi les abeilles et leur disparition par différentes sculptures aux détails précis, dignes d'un naturaliste. Sa première œuvre représentant une tortue de mer, Tortue en vol (marbre), a d'ailleurs été exposée au Museum National d'Histoire Naturelle.

Sa démarche est à la fois intellectuelle, éthique, artistique et initiatique.

En 2000, il organise une exposition personnelle au Palais des Congrès de Lyon pour manifester contre la marée noire causée par l'Erika et présente pour la première fois ses sculptures sur le thème de “L’Homme poisson”.

Textes du sculpteur concernant l'Homme-Poisson[modifier | modifier le code]

L'Homme poisson nous amène à nous interroger sur notre époque plus que jamais conflictuelle entre l'homme et la nature. Mon travail est le symbole de l'union entre l'homme et sa planète. Je suis le témoin des dérives de mon temps. Après avoir fait une transatlantique à la voile au début des années 90, j'ai entamé ensuite cette démarche artistique sensible, riche de sens. A travers ce thème, je construis ma vision du monde, et j’alerte.

Ce concept me permet de sensibiliser toutes les générations et toutes les communautés de la nécessité d'être en symbiose avec la nature et de la respecter. Il m'arrive régulièrement d'embarquer sur des bateaux, dans le cadre de missions artistiques, je fais vivre et évoluer mes travaux parmi les hommes et pour les Hommes, l'Homme Poisson devient un « Ambassadeur », il est en quelque sorte un messager de paix et d'harmonie. C'est avec espoir, force et humilité que j'engage l'humanité à protéger notre planète bleue, bleue comme la mer.

Commandes publiques[modifier | modifier le code]

La Marche[modifier | modifier le code]

En 2000, Kasper obtient sa première commande publique « La Marche », un monument de 12,50 m de haut pour la ville de Montataire dans l’Oise.

Victor Hugo : La Colonne du Savoir[modifier | modifier le code]

En 2007, sensibilisé par le personnage de Victor Hugo, sa puissance, ses talents de dessinateur et d’écrivain, le sculpteur décide de lui rendre hommage en réalisant un monument à son effigie. La ville de Courbevoie fait l’acquisition de l’œuvre, visible dans la cour pavée de la bibliothèque[14],[15]. Victor Hugo

La Laie et ses marcassins[modifier | modifier le code]

Toujours en 2007, il réalise le monument « La laie et ses marcassins », pour la ville de Montereau-Fault-Yonne.

Sun & Bios[modifier | modifier le code]

En 2008, la ville de Sarrebourg fait l’acquisition de « Sun et Bios », monument en bronze réalisé en hommage aux chiens guides.

Le Cheval des Lumières[modifier | modifier le code]

En 2011, il réalise le « Cheval des Lumières »

Le cheval des Lumières, est un bronze de 1,2 tonne et de 3,65 m de haut[16]. La Culturelle, émission télévisée présentée par Marine COSTABADIE présente KASPER et son cheval des Lumières : https://www.youtube.com/watch?v=VNbetOoaGFc

Sa sculpture monumentale, a d'abord été exposée au cours de l'été 2012 au sein du parc du château des Ormes[1], avant de trouver sa place définitive au château d'Asnières sur Seine[17].

L'artiste avait déjà investi le château en 2007 avec une exposition d'art équestre, dont une série de chevaux de 2,20 m de haut. "Le marquis de Voyer d'Argenson a fait énormément pour l'évolution de la race équine en France, important des poulinières d'Angleterre pour rendre les coursiers plus rapides".

Le cheval est fin et musclé, ses petites oreilles droites pointent vers le ciel, sa crinière épaisse retombe le long de son encolure courbée et sa queue bien fournie en crins repose sur le socle. "Pour réaliser Le cheval des Lumières, j'ai relevé le défi de le dresser sur ses jambes arrières sans le sceller au socle. Je n'ai pas travaillé avec un ingénieur mais à l'intuition", dit-il.

Le cheval est représenté cabré pour représenter l'avenir. C'est une manière de dire que le cheval est vivant. D'ailleurs, il n'est pas attaché, n'a pas de bride et n'est pas monté par l'homme. Le cheval, avec la tête légèrement tournée, traduit une forme de fragilité. Il n'est pas dans une posture de combattant.

Le socle de 37 cm sur lequel il repose est incrusté de pièces de monnaies frappées du blason de Louis XV, datant du début et de la fin de la construction du château. Une empreinte de la main de l'artiste tient lieu de signature.

Triple couronne[modifier | modifier le code]

En 2013, (Grand Prix d'Amérique, Grand Prix de France et Grand prix de Paris). Il s'agit d'un trophée en bronze représentant trois têtes de chevaux imbriquées[18].

Ourasi[modifier | modifier le code]

En 2014, il remporte l'appel d'offres de la Société Letrot pour une commande de la Société d'Équitation Française. Un long travail commence pour le sculpteur qui prépare son monument dans son atelier et à la fonderie. La statue d'Ourasi[19] sera livrée à L'hippodrome de Vincennes après avoir traversé tout Paris en convoi exceptionnel. Cet un hommage à l'un des plus grands trotteurs de tous les temps, par une statue monumentale à son effigie[20].

Sequana[modifier | modifier le code]

En juin 2017, pour la fête de la Mer, le monument Sequana est inauguré à l'Ile d'Yeu, en l'honneur des tirailleurs Sénégalais naufragés lors d'un torpillage par les allemands[23] aux alentours de l'Ile, lors de la première guerre mondiale. L’œuvre traduit l'intensité de la tragédie et l'usure du temps sur l'épave. Une stèle en l'hommage du courage des hommes.

En juin 2018, Kasper remporte l'appel d'offres de la Ville de Calais pour une œuvre monumentale en bronze de 4,60 mètres qui sera inaugurée en juin 2019. Il représentera le corsaire Tom Souville, homme du XVIIIe siècle dont le courage et les actions lui valent le surnom de Capt'ain Tom par les anglais.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Principaux monuments en France[modifier | modifier le code]

  •  La Marche – Montataire
  •  Victor Hugo – Courbevoie
  • Sun & Bios – Sarrebourg
  • Les Sangliers – Montereau-Fault-Yonne
  • Le Cheval des Lumières[31] – Asnières
  •  L’Homme-Poisson – Sarralbe
  •  Le Sequana – L’Île d’Yeu[32]
    Victor Hugo : La Colonne du Savoir par Arnaud Kasper, monument en bronze de 3,50 m
     

Trophées et prix réalisés[modifier | modifier le code]

Arnaud Kasper est sollicité pour la réalisation de nombreux trophées et prix[33]

  •  Prix de littérature Edgar Faure depuis 2010[34]
  •  Prix d’Amérique Marionnaud 2007 – Vincennes[35]
  •  Trophée Cheval Arabe – Pompadour 2003
  •  Trophées EPONA – Cabourg (2007 à 2017)
  •  Trophées Triple Couronne – Paris-Vincennes (2013 à 2018)[36],[37]
  •  Trophée Espoir “Sep’Art” UNISEP 2008 – Paris
  •  Trophée Gucci Masters 2010[38]
  •  Trophée KASPER S.E.P – Paris (2010 à 2018)
  •  Trophée du Stylographe (2014 à 2018)
  •  Prix CatalPa (2012 à 2018) – Paris
  •  Trophée Arcturus KASPER Cup – Polo-Club de Chantilly (août 2018)

Expositions (liste non exhaustive)[modifier | modifier le code]

Évènements artistiques et expositions temporaires[modifier | modifier le code]

  • Hôtel Lutetia, La Femme Plume, Paris[41],[42]
  • Fondation Taylor, Sun & Bios, Paris[43],[44]
  • Grand Palais, "Art en Capital", SNBA, Paris 2009
  • 1er Salon des Antiquaires Champ de Mars, Paris
  • Exposition collective "les Stèles de la Création", Paris
  • Centre Culturel de l'Ambassade d'Ukraine, Paris, 2010
  • Château d'Asnières-sur-Seine
  • Château des Ormes
  • Espace Carpeaux, Courbevoie 2009
  • Exposition vente TAJAN, au profit de l'autisme, Paris
  • Exposition Qingdao Sculpture Art Museum
  • Exposition "Shanghail Artfair" Shanghai, Chine
  • Exposition "Sentiers de la Sculpture" Polo Club de Saint-Tropez
  • Exposition "Club Barclays", Orléans
  • Exposition "Cercle de la Mer", Paris
  • Exposition monument La Licorne Château de la Barbinière, St Laurent/Sèvres
  • GROUPE OFI management PARIS
  • Grand Hôtel de Cabourg
  • Galerie 49, Saumur, 2017

Invité d'honneur[modifier | modifier le code]

  • Salon Terre et Flamme, Chantepie[45] (Métropole de Rennes)
  • Salon des arts Presly-en-Brie
  • 48e salon artistique Sainte Maure-de-Touraine[46]
  • Versailles, haras de Jardy, dans le cadre du "Ride"

Lieux d'expositions et galeries permanentes : (liste non exhaustive)[modifier | modifier le code]

  • Galerie Martin Colas, Marché Biron, Saint-Ouen
  • Galerie AD HOC CORNER, Tourette-sur-Loup
  • Galerie Doublet, Avranche
  • Galerie Boyrié, Art contemporain 2017, Dijon
  • Galerie Boyrié, Salon de la Chasse, Gand, Belgique
  • Galerie Boyrié, Salon d'Antiquité et Art Contemporain, Metz
  • Galerie Boyrié, Salon d'Antiquité et Art Contemporain, Colmar
  • Galerie Boyrié, ARTouquet Art Contemporain, Touquet
  • Galerie Boyrié, Salon d'Antiquité et Art Contemporain, Beaulieu-sur-Mer
  • Galerie Boyrié, Salon d'Antiquité et Art, Saint-Jean-Cap-Ferrat
  • Galerie Boyrié, Salon des Antiquaires et Art Contemporain, Chatou
  • Galerie Boyrié, Salon d'Antiquité et Art Contemporain, Nancy
  • Galerie Boyrié, Salon d'Antiquité et Art Contemporain, Luxembourg
  • Galerie Boyrié, ST-ART Foire d'Art Contemporain, Strasbourg
  • Hôtel Castel Beau Site, Ploumanac'h
  • Galerie Arnaud Bard, Boulogne
  • Galerie Frédéric Vaysse, Saint-Ouen
  • Galerie Matières d'art, Paris
  • Galerie des Glaces, Nantes
  • Galerie Toulouse-Lauwers, Nantes
  • Galerie Art en tête, La Ferté-Imbault
  • Galerie Anagama, Versailles[47]
  • Galerie Dany art déco, Saint-Ouen
  • Galerie Émotion plurielle, La Baule
  • Galerie Domaine de la Rochevilaine, Billiers
  • Galerie Paul, Île d'Yeu
  • Château d'Asnières, Le Cheval des Lumières

Revue de presse[modifier | modifier le code]

  • « Arnaud Kasper, Artiste et militant », Ouest France,‎ (lire en ligne)
  • AFP, « Arnaud Kasper, l'homme qui sculpte les chevaux », La Croix,‎ (lire en ligne)
  • AFP, « Arnaud Kasper, l'homme qui sculpte les chevaux », Le Point,‎ (lire en ligne)
  • AFP, Orange Actualité, Arnaud Kasper, l'homme qui sculpte les chevaux [48]
  • « Fête de la mer : Kasper fait œuvre de mémoire », Ouest France,‎ (lire en ligne)
  • « Sarralbe a son Homme-poisson », Républicain Lorrain,‎ , p. 1 (lire en ligne)
  • « L'Homme Poisson à l'Hôtel Castel de Perros-Guires », Côté Ouest, no 103,‎ (lire en ligne)
  • « Un destrier au château », Direct Matin, no 1163,‎ , p. 7 (lire en ligne)
  • « Kasper, le sculpteur maître écuyer », Gala des courses, 1er juin 2009 [49]
  • « Kasper fige son engagement dans le bronze », Le républicain Lorrain, 20 juillet 2009[50]
  • « Kasper, sur les routes du Minotaure », Pratique des arts N° 77, Décembre-janvier 2008[51]
  • « Kasper à Carpeaux », Reportage France 3[52] [Youtube]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Le Cheval des Lumières se cabre au château », sur lanouvellerepublique.fr, (consulté le 19 octobre 2015).
  2. (fr + en) « Kasper », sur My Art makers, (consulté le 18 août 2018)
  3. « Arnaud Kasper, l'art de l'absolu », sur So guide,
  4. « Erich Kasper », sur Annuaire des Architectes du Patrimoine (consulté le 19 aout 2018)
  5. « KASPER biographie », sur Site officiel d'Arnaud Kasper, (consulté le 4 septembre 2018)
  6. « L'équestre selon Kasper à Asnières », Matin Plus,‎ , p. 21
  7. a et b « Kasper d'Avril, l'homme-poisson à bord du Dupleix », Cols bleus,‎ 4 avril 2009, n° 2904, p. 22-29 (lire en ligne)
  8. « VENTE AU PROFIT DE LA RESTAURATION DE L'EGLISE ST SAUVEUR DE L'ILE D'YEU », sur Muizon-Rieunier, ventes aux enchères publiques, (consulté le 20 septembre 2018)
  9. Un puzzle pour l'autisme, Paris, Autisme France, , 40 p. (lire en ligne)
  10. « Une vente en faveur des Jockeys », Le Parisien,‎ (lire en ligne)
  11. « Arnaud Kasper », sur arcadja, (consulté le 24 septembre 2018)
  12. « Arnaud Kasper, un artiste militant », Ouest France,‎ (lire en ligne)
  13. « le concept de l'Homme-Poisson », sur Galerie Paul, (consulté le 29 septembre 2018)
  14. « La sculpture « Victor Hugo » inaugurée à la bibliothèque », Le Parisien,‎ (lire en ligne)
  15. Jean-Philippe Ancel, « Hugo façon Kasper à Courbevoie », 92 Express,‎ 2007, juin (lire en ligne)
  16. « Le Cheval des Lumières, une sculpture monumentale au château d'Asnières », sur 30millionsdamis.fr, (consulté le 20 octobre 2015).
  17. « Le Cheval des Lumières, une sculpture monumentale au château d'Asnières », Agence France Presse,‎ (lire en ligne)
  18. « Trois têtes de chevaux en bronze pour la Triple couronne au trot », Agence France Presse,‎  ; « La Triple Couronne pour Up And Quick », Equidia,‎ (lire en ligne)
  19. « Kasper "Ourasi va continuer à parader" », sur L'Éperon, (consulté le 25 mai 2018)
  20. « Le trotteur de légende Ourasi statufié sur l'hippodrome de Vincennes », Agence France Presse,‎  ; « Hippisme : Ourasi, le trotteur de légende, statufié à Vincennes », Le Parisien,‎ (lire en ligne)
  21. « Ourasi a sa statue », sur lequipe.fr, (consulté le 20 octobre 2015).
  22. « Ourasi, «roi fainéant» à la postérité », sur liberation.fr, (consulté le 20 octobre 2015).
  23. « Fête de la mer : Kasper fait oeuvre de mémoire », sur OUEST FRANCE,
  24. « Ourasi le roi fainéant », sur Site officiel d'Ourasi, (consulté le 10 septembre 2018)
  25. « KASPER : Ourasi va continuer à parader », sur l'Éperon, (consulté le 10 septembre 2018)
  26. « Ourasi sur les Champs-Élysées », sur Le Parisien, (consulté le 10 septembre 2018)
  27. « Ourasi la Légende », sur Youtube, (consulté le 10 septembre 2018)
  28. « Ourasi, sa traversée de Paris », sur Le Trot TV, (consulté le 10 septembre 2018)
  29. « Ourasi, les étapes de la construction de sa statue », sur Le Trot, (consulté le 10 juin 2018)
  30. « Inauguration de la statue d'Ourasi à Vincennes », sur L'INFO, (consulté le 10 septembre 2018)
  31. « L'homme qui sculpte les chevaux », sur La Croix, .
  32. « Fête de la mer : Kasper fait oeuvre de mémoire », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  33. « Kasper sculpteur », sur Site officiel d'Arnaud Kasper, (consulté le 19 aout 2018)
  34. https://itartbag.com/prix-edgar-faure-2016/
  35. https://www.youtube.com/watch?v=uDXy-XUUm2c/
  36. « Trois têtes pour une triple couronne », sur Le Parisien, (consulté le 24 septembre 2018)
  37. « Triple couronne », sur LeTrot (consulté le 24 septembre 2018)
  38. « Trophée Gucci », sur Kasper, (consulté le 21 septembre 2018)
  39. Sandra Tortora, « L'hommage de Kasper à Victor Hugo EXPOSITION. », sur leparisien.fr, (consulté le 20 octobre 2015).
  40. « Inauguration de la sculpture Victor Hugo », La Gazette de l'hôtel Drouot,‎
  41. « Arnaud Kasper au Lutetia », sur Delphine 'A' Paris,
  42. « Expositions », sur Kasper, (consulté le 24 septembre 2018)
  43. « Itinéraires Sculptures décembre 2007 "Kasper expose" », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
  44. « Expositions », sur Kasper (consulté le 20 septembre 2018)
  45. « Avec Terre et Flamme, quatre artistes à découvrir », sur OUEST FRANCE, (consulté le 1er novembre 2018)
  46. « Le Salon artistique : une référence », sur La nouvelle République,
  47. « KASPER Arnaud | Anagama », sur www.anagama.fr (consulté le 25 août 2018)
  48. « Arnaud Kasper, l'homme qui sculpte les chevaux », sur Orange actualités, (consulté le 19 aout 2018)
  49. Céline Maussang, « Kasper, le sculpteur maître écuyer », Gala des courses,‎ (lire en ligne)
  50. « Kasper fige son engagement dans le bronze », Républicain Lorrain,‎ (lire en ligne)
  51. « Kasper, sur les routes du Minotaure », Pratique des arts,‎ décembre-janvier 2008, p. 84-87 (lire en ligne)
  52. [1]
  53. notice BnF no FRBNF39929335
  54. Commentaire d’Antoine Poncet, Membre de l’Institut, Vice Président de l’Académie des Beaux-Arts sur le dictionnaire : « Le dictionnaire illustré des sculpteurs animaliers, de l’Antiquité à nos jours élaboré par le Dr Jean-Charles Hachet avec patience et opiniâtreté, représente un travail colossal. Il répertorie plus de 2 500 artistes de toutes les époques et de tous les pays, rassemble plus de 5 000 reproductions d’œuvres en couleur et comporte un ensemble d’articles parfaitement documentés sur l’histoire de la sculpture animalière, ses évolutions, le marché, les tendances…, ainsi qu’un dictionnaire des fondeurs de tous les pays. » (Les bronzes animaliers de l’antiquité à nos jours, Paris, Éditions Varia, 1987).

Liens externes[modifier | modifier le code]