Ariane Fornia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ariane Fornia
Description de l'image defaut.svg.
Nom de naissance Alexandra Besson
Naissance (28 ans)
Montélimar, France
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Ariane Fornia, de son vrai nom Alexandra Besson, est une femme écrivain française, née le à Montélimar dans la Drôme. Elle est la fille de l'écrivain et géographe Sylvie Brunel et de l'homme politique Éric Besson.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après un bac L obtenu au lycée Gustave-Jaume de Pierrelatte en 2006 (3e prix au concours général d'anglais[1]), Ariane Fornia est étudiante en hypokhâgne pendant l'année 2006-2007. Elle est ensuite admise en khâgne[2] au lycée Louis-le-Grand (Paris). Elle est admise, neuvième, au concours A/L[3] de l'École normale supérieure, rue d'Ulm, en 2008[4]. En 2012, elle est reçue première à l'agrégation d'allemand[5]. En décembre 2015, elle reçoit le titre de docteur en littérature allemande à l'université de Lorraine, pour une thèse intitulée « Novalis et la théologie négative. Le gouffre et le rêve dans le romantisme européen » et réalisée sous la direction d'Alain Muzelle[6].

Elle a déclaré écrire des romans (non publiés) depuis l'âge de cinq ans[2]. En 2004, elle publie à l'âge de quatorze ans un premier recueil de chroniques aux éditions Denoël : Dieu est une femme : L'année de mes quatorze ans. En 2005, toujours aux éditions Denoël, elle publie avec sa mère, Sylvie Brunel, le roman La Déliaison. Écrit « à quatre mains », ce roman alterne la voix d'une mère et de sa fille qui narrent leur relation, leurs incompréhensions et leur lente rupture.

En août 2007, elle publie aux éditions Robert Laffont un nouveau recueil de chroniques Dernière morsure.

Fin 2015, elle est en contrat avec les Éditions Jean-Claude Lattès pour un roman[7].

Le 19 octobre 2017, Ariane Fornia accuse Pierre Joxe d'agression sexuelle[8],[9] ; ce dernier dément[10].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Dieu est une femme : L'année de mes quatorze ans. Récit, Paris : Denoël, 2004. (OCLC 55678515)
  • La Déliaison : Roman ; avec Sylvie Brunel, Paris : Denoël, 2005. (OCLC 60119652)
  • Dernière morsure, Robert Laffont, août 2007.
  • Traité d'équitation pour ma bien-aimée, recueil de textes équestres de Rudolf G. Binding traduits et présentés, Le Rocher, 2015. Lauréat du Prix Pégase 2015[11].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]