Ariane Fornia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ariane Fornia
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Alexandra BessonVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
Ariane ForniaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Père
Mère
Autres informations
Directeur de thèse
Alain Muzelle (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Distinction

Ariane Fornia est une écrivaine française, née le à Montélimar dans la Drôme.

Elle mène en parallèle une carrière de germaniste sous son patronyme Alexandra Besson.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est la fille de l'écrivain et géographe Sylvie Brunel et de l'homme politique Éric Besson.

Après un bac L obtenu au lycée Gustave-Jaume de Pierrelatte en 2006 (3e prix au concours général d'anglais[1]), Ariane Fornia est étudiante en hypokhâgne pendant l'année 2006-2007. Elle est ensuite admise en khâgne[2] au lycée Louis-le-Grand (Paris). Elle est admise, neuvième, au concours A/L[3] de l'École normale supérieure, rue d'Ulm, en 2008[4]. En 2012, elle est reçue première à l'agrégation d'allemand[5]. En décembre 2015, elle reçoit le titre de docteur en littérature allemande à l'université de Lorraine, pour une thèse intitulée « Novalis et la théologie négative. Le gouffre et le rêve dans le romantisme européen » et réalisée sous la direction d'Alain Muzelle[6].

Elle a déclaré écrire des romans (non publiés) depuis l'âge de cinq ans[2]. En 2004, elle publie à l'âge de quatorze ans un premier recueil de chroniques aux éditions Denoël : Dieu est une femme : L'année de mes quatorze ans. En 2005, toujours aux éditions Denoël, elle publie avec sa mère, Sylvie Brunel, le roman La Déliaison. Écrit « à quatre mains », ce roman alterne la voix d'une mère et de sa fille qui narrent leur relation, leurs incompréhensions et leur lente rupture.

En août 2007, elle publie aux éditions Robert Laffont un nouveau recueil de chroniques Dernière morsure.

De 2010 à 2014, Ariane Fornia crée la Chatterie de l'Éperon et devient éleveuse de chats des forêts norvégiennes[7],[8]. Elle déclarera d'ailleurs plus tard dans un article de son blog intitulé « Le voyage dont j’ai failli ne jamais revenir » : « Voici quelque chose que vous ne saviez peut-être pas à mon sujet : pendant plusieurs années, j’ai élevé avec passion des chats des forêts norvégiennes, à mes yeux les plus beaux félins domestiques du monde. Ce sont de gros chats qui ressemblent à des lynx, avec de petits plumets au sommet de leurs oreilles pointues, une collerette de fourrure pour les protéger des rigueurs hivernales, et un regard unique entre tous, vert, perçant, où je voyais miroiter toutes les légendes nordiques[9]. »

Fin 2015, elle est en contrat avec les Éditions Jean-Claude Lattès pour un roman[10]. C'est à cette même période qu'elle démarre une nouvelle activité de blogueuse voyages. Sous son nom de plume Ariane Fornia, elle partage ses déplacements à travers le monde sur son site « Itinera-Magica[11] », écrit en trois langues (français, allemand et anglais) qui a pour vocation de « célébrer la beauté du monde et la richesse des cultures ».

Le 19 octobre 2017, Ariane Fornia accuse Pierre Joxe d'agression sexuelle[12],[13] ; ce dernier dément peu après ces allégations, puis en janvier 2018, l'assigne en diffamation[14].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Dieu est une femme : L'année de mes quatorze ans. Récit, Paris : Denoël, 2004. (OCLC 55678515)
  • La Déliaison : Roman ; avec Sylvie Brunel, Paris : Denoël, 2005. (OCLC 60119652)
  • Dernière morsure, Robert Laffont, août 2007.
  • Traité d'équitation pour ma bien-aimée, recueil de textes équestres de Rudolf G. Binding traduits et présentés, Le Rocher, 2015. Lauréat du Prix Pégase 2015[15].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Palmarès du concours général 2006 (sous l’identité Alexandra Besson)
  2. a et b « Acide, pas parricide », Libération, 18 et 19 août 2007, p. 28.
  3. concours de lettres avec option langue et culture ancienne
  4. « Autoglorification massive », sur aiglures.over-blog.com, .
  5. « Résultats de l'agrégation d'allemand », ministère de l'Éducation nationale (consulté le 12 juillet 2012)
  6. « Novalis et la théologie négative - Le gouffre et le rêve dans le romantisme européen | Centre d'Etudes Germaniques Interculturelles de Lorraine (CEGIL) », sur cegil.univ-lorraine.fr (consulté le 15 décembre 2015)
  7. « BESSON ALEXANDRA MARIANNE à DONZERE (515337020), CA, bilan, KBIS - Infogreffe », sur www.infogreffe.fr (consulté le 6 mars 2018)
  8. « Chatterie de l'Éperon - élevage de chat norvégien en Drôme - proche de Montélimar - France - Rhône-Alpes - norwegian forest cats breeding in France », sur www.chatterie-eperon.fr (consulté le 6 mars 2018)
  9. itinera magica, « Le voyage dont j’ai failli ne jamais revenir - Itinera-magica.com », Itinera Magica,‎ (lire en ligne)
  10. « À propos - Itinera Magica », sur Itinera Magica (consulté le 15 décembre 2015)
  11. Ariane Fornia, « Ariane Fornia, écrivain voyageur - Itinera Magica », Itinera Magica,‎ (lire en ligne)
  12. « “Vieux pervers” : la fille d'Eric Besson dit avoir été agressée sexuellement par l'ancien ministre Pierre Joxe », francetvinfo.fr, 19 octobre 2017.
  13. « La fille d'Eric Besson accuse l'ex-ministre Pierre Joxe d'agression sexuelle », L'Express, 19 octobre 2017.
  14. https://www.lemonde.fr/police-justice/article/2018/01/17/pierre-joxe-assigne-alexandra-besson-en-diffamation_5242855_1653578.html
  15. « Prix Pégase | Livres Hebdo », sur www.livreshebdo.fr (consulté le 15 décembre 2015)