Ariane Chebel d'Appollonia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chebel.
Ariane Chebel d'Appollonia
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (55 ans)
Nationalité
Activités
Autres informations
Directeur de thèse
Œuvres réputées
L'Extrême Droite en France (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Ariane Chebel d'Appollonia est une historienne et politologue française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ariane Chebel d'Appollonia est diplômée de l'Institut d'études politiques de Paris (1984)[1], d'études approfondies en histoire contemporaine (1986)[2] et docteur en science politique (1993)[3].

Maître de conférences à l'IEP de Paris, elle a travaillé sur le nationalisme, le totalitarisme et l'extrême droite en France.

Elle a collaboré à la première partie d'un documentaire sur l'extrême droite en France, produit par Sept et réalisé par William Karel. Porté à l’écran en 2002 sous forme d’un documentaire, ce film faisait également intervenir plusieurs spécialistes du sujet tels Denis Barbier, Jean-Claude Dauphin, Pascal Perrineau ou Jean-Yves Camus.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • L'Extrême Droite en France : de Maurras à Le Pen, Bruxelles, Complexe et PUF, « Questions au XXe siècle », 1987 ; rééd. 1996 (ISBN 2-87027-573-0) (extraits à lire en ligne).
  • Histoire politique des intellectuels en France (1944-1954), 2 vol., Bruxelles, Complexe et PUF, 1990.
    1, Des lendemains qui déchantent (ISBN 2-87027-369-X).
    2, Le Temps de l'engagement (ISBN 2-87027-370-3).
  • Avec Renaud Alberny (ill. Dominique Boll), L'Europe dans tous ses États, Paris, Gallimard Jeunesse, « Les Documents : société », 1997.
  • Les Racismes ordinaires, Paris, Presses de Sciences Po, « La Bibliothèque du citoyen », 1998. (ISBN 2-7246-0748-1)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.sciences-po.asso.fr/profil/ariane.chebeldappollonia84_1.
  2. https://spaa.newark.rutgers.edu/sites/default/files/ACA%20-%20CV%20-%20September%202016.pdf.
  3. Sous la dir. d'Alfred Grosser, Morale et politique chez Raymond Aron (thèse de doctorat en science politique), Paris, Institut d'études politiques de Paris, , 626 p. (SUDOC 041481461).

Liens externes[modifier | modifier le code]