Archias (poète)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Archias.
image illustrant la poésie image illustrant la Grèce antique image illustrant la Rome antique
Cet article est une ébauche concernant la poésie, la Grèce antique et la Rome antique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Archias, Ἀρχίας (prononcer : Archías) (né vers 120 av. J.-C. à Antioche) fut un poète grec, naturalisé romain sous le nom d'Aulus Licinius Archias.

Biographie[modifier | modifier le code]

Archias se lia en Asie avec Licinius Lucullus qui lui fit conférer le titre de citoyen romain et le nom romain d'Aulus Licinius Archias. Il vint se fixer à Rome sous le consulat de Marius et de Lutatius Catulus (102 av. J.-C.) et vivait dans la maison de Catulus[1]. Cicéron et son frère Quintus suivirent ses enseignements lorsqu'ils étaient enfants, et étudièrent les classiques grecs, surtout Homère et les comédies de Ménandre[2].

Son titre de citoyen lui ayant été contesté en 62 av. J.-C., Cicéron plaida pour son ancien maître et obtint gain de cause : c'est à cette occasion que fut prononcé le discours Pro Archia.

Archias a chanté la Guerre des Cimbres et le Consulat de Cicéron. Il ne reste sous son nom que quelques épigrammes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cicéron, Pro Archia, III, 5-6.
  2. Wilfried Stroh (trad. Sylvain Bluntz), La puissance du discours. Une petite histoire de la rhétorique dans la Grèce antique et à Rome, Les Belles Lettres, 2010, (ISBN 978-2-251-34604-5), p. 253

Publications[modifier | modifier le code]

  • Archias, Épigrammes, Anthologie Palatine [1]
  • (grc) (de) Joachim Penzel, Ein literarischer Kommentar zu den Epigrammen des Antipater von Sidon und des Archias von Antiocheia, 2006, Trèves, (ISBN 978-3-88476-871-6), 271 pages