April (entreprise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

APRIL
Création 1988
Fondateurs Bruno Rousset & Xavier Coquard
Forme juridique Société anonymeVoir et modifier les données sur Wikidata
Slogan L'assurance en plus facile.
Siège social Lyon
Drapeau de la France France
Direction Eric Maumy
Activité Finance et assurance
Produits assurance santé
prévoyance
assurance dommage
assurance emprunteur
assurance santé internationale
assurance Pros et TPE
Effectif 2300 personnes (en 2021)
Site web groupe.april.fr/

Chiffre d'affaires 516 millions d'euros en 2020
Résultat net 28,2 millions d'euros en 2018

April est une entreprise française qui conçoit, gère et distribue des solutions d’assurance et des prestations d’assistance pour les particuliers, les professionnels et les entreprises. Créé en 1988, APRIL compte 2300 salariés[1], dont l'activité est répartie dans 16 pays[1] et a réalisé en 2020 un chiffre d’affaires de 516 M€[1],[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le groupe April, courtier grossiste en assurance, propose une offre destinée à un réseau de distributeurs indépendants (les courtiers et les agents généraux). Début 1988, April dispose d’un réseau de 500 courtiers mais, dès la fin de l’année, ils sont plus de 800.

Avec la création de l’activité de gestion pour compte de tiers (devenu Aglae en 1998), et grâce à de premières acquisitions (CPA Vie, Cetim), April élargit son métier en devenant assureur, diversifie son offre et s’organise en réseau. Le groupe April est introduit au Second Marché de la Bourse de Paris le .

Les années 2000 sont marquées par l’expansion européenne, avec la création de la première filiale italienne, April Spa, implantée à Milan, et une croissance focalisée sur des niches du secteur de l’assurance. En 2001, April achète « London & European Title Insurance Services Ltd. » spécialiste de la conception et de la gestion de contrats d'assurance des titres de propriété sur le marché britannique. La même année, la société crée en Allemagne febs AG (devenu April Financial Services AG en ).

En 2006, le groupe crée April Iberia à Madrid[3] pour concevoir et distribuer des produits de prévoyance individuelle pour le marché espagnol.

En 2007, la distribution devient littéralement « multicanale » : April distribue toujours auprès du réseau historique des courtiers et agents généraux, mais elle développe son propre réseau de boutiques.

En 2007, le groupe est marqué par le début des activités d’April Group en Amérique du Nord par l’acquisition au Canada deux grossistes Dave Rochon, spécialiste de risque aggravé et d’Escapade Assurances Voyages[4] et Expat5. Le groupe a accéléré son programme d’investissements avec cinq acquisitions externes et dix créations de sociétés nouvelles. Le nouveau siège social est inauguré à Lyon, boulevard Vivier-Merle. La même année, le groupe développe un réseau de boutique April Santé avec l’ouverture prévue de 60 à 80 points de vente, crée April International et acquiert Coris International.

Début 2010, April Group emploie plus de 3 500 salariés au sein de 70 sociétés. Le chiffre d’affaires consolidé en 2010 s’est élevé à 743 millions d’euros. Les sociétés de la holding April Group sont implantées notamment en France (et outre-mer), Allemagne, Espagne, Italie, Hongrie, Pologne ainsi qu’au Canada et au Royaume-Uni (une représentation au total dans 25 pays).

En 2011, les 190 agences Mutant Assurance en France sont renommées April Mon assurance ; existent également soixante agences April Santé[5].

En 2016, le groupe crée une plate-forme en ligne intitulée « April On », dont le but est de rendre accessible en ligne, pour ses courtiers, l'ensemble des offres assurantielles proposées par des assureurs tiers tels que Generali, Axa ou MNCAP[6],[7].

Début , le groupe est repris par le fonds d'investissement CVC Capital Partners[8]. Le directeur général Emmanuel Morandini est alors remplacé par Eric Maumy[9].

Début novembre 2020, April entre dans le capital de la start-up Eloa, basée dans le Loiret, en investissant 5 millions d'euros[10]. Spécialisée dans la numérisation du crédit et de l'assurance en immobilier, Eloa fait partie de la stratégie d'Eric Maumy de transformer April en "une boîte tech de l'assurance", selon son directeur général[11]. Quelques jours après, April rachète le comparateur d'assurance Comparadise à BlackFin Capital Partners, le fonds de private equity spécialisé dans les services financiers[12].

Le 18 décembre 2020, April annonce l'ouverture de négociations exclusives avec Malakoff Humanis pour lui céder la filiale Axéria Prévoyance[13]. Cette cession entre dans la stratégie de désinvestissement et de recentrage voulue par Eric Maumy depuis son arrivée à la tête du groupe[14].

Le 4 novembre 2021, April annonce avoir été victime d'une cyber attaque le 3 novembre, ne constatant aucune trace d'évasion ou de corruption de données, April décide de ne pas notifier cet incident à la CNIL. Les accès externes au système d'information sont coupés le 5 novembre, et doivent être réactivés le 15 novembre, après sécurisation et vérification des accès.[15],[16]

En novembre 2022, le fonds CVC, actionnaire de l'assureur français, vend le groupe April au fonds KKR pour 2,4 milliards d'euros[17].

Optimisation fiscale[modifier | modifier le code]

En 2017, le journal d'investigation locale en ligne Mediacités, en partenariat avec Mediapart qui lui a donné accès aux Malta Files, indique qu'April utilise plusieurs filiales domiciliées à Malte à des fins d'optimisation fiscale. Elles comptent au total cinq salariés mais ont engrangé 97 millions d'euros de profits en huit ans (de 2007 à 2015). L'ensemble de cette structure permet à April, indique Mediacités, de payer moins d'impôts qu'en France : le taux d'imposition maltais est théoriquement de 35 % (contre 33,3 % en France), mais les profits redistribués par une société à ses actionnaires sous forme de dividendes peuvent faire l'objet d'un remboursement important de la part du fisc ; le taux d'imposition réel se situe alors aux alentours de 5,5 %. Sur les 33,6 millions d’euros d’impôts versés par April Mediterranean Limited (la holding d'April à Malte) en huit ans, 28,3 millions lui ont ainsi été remboursés par le fisc maltais ; le même procédé a lieu pour l'année 2016, avec un remboursement de 3,6 millions d’euros[18]. Le groupe April indique que ses pratiques sont légales et explique que la création de filiales à Malte vise à « disposer d’une structure adaptée aux contraintes du portage de risques international et d’une main d’œuvre qualifiée, en bénéficiant de coûts de fonctionnement inférieurs aux autres places européennes »[19],[20].

En , l'entreprise informe qu'elle a reçu de l'administration fiscale française un projet de redressement de 69,8 millions d'euros relatif aux activités de réassurance de sa filiale maltaise Axeria Re[21]. Le groupe lyonnais va finalement s’acquitter d’un redressement fiscal de 41,1 millions d’euros, à la suite d'un accord conclu avec le fisc en décembre 2019 après un an de négociations[22].

Actionnaires[23][modifier | modifier le code]

Nom %
CVC Capital Partners 97.97%
Management 2.03%

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « APRIL en bref », sur Groupe APRIL, (consulté le )
  2. Marie-Caroline Carrère, « Courtage : des résultats 2019 en demi-teinte pour April », Courtage : des résultats 2019 en demi-teinte pour April,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. « APRIL Iberia, S.L.: Private Company Information - Bloomberg », sur www.bloomberg.com (consulté le )
  4. Catherine Dufrêne, « April publie des résultats en demi-teinte », L'Argus de l'assurance,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. Thomas Baume, « Le courtier April rationalise ses deux réseaux de boutiques », L'Argus de l'assurance,
  6. Eloïse Legoff, « April On : le courtier grossiste transforme son extranet en plateforme commerciale », sur L'Argus de l'Assurance,
  7. AOF, « April enrichit sa gamme en assurance emprunteur avec une offre Generali », sur Tribune Assurance,
  8. « April: départ du directeur général après la reprise par CVC », sur Boursorama, (consulté le )
  9. « April : départ du directeur général après la reprise par CVC », sur FIGARO, (consulté le )
  10. Le Figaro avec AFP, « April, à la recherche de nouvelles compétences technologiques, investit dans une start-up », sur Le Figaro.fr, (consulté le )
  11. Actualités AFP, « Courtage : April entre au capital d'Eloa », sur News Assurances Pro, (consulté le )
  12. « Courtage : une nouvelle acquisition pour April », L'argus de l'assurance,‎ (lire en ligne, consulté le )
  13. « Malakoff Humanis se renforce dans l'assurance pour les particuliers », sur Les Echos, (consulté le )
  14. « Assurances: April prêt à céder son importante filiale Axéria à Malakoff Humanis », sur LEFIGARO (consulté le )
  15. « April victime d'une tentative d'attaque informatique », sur Tripalio, (consulté le )
  16. « L'extranet April reste inaccessible 6 jours après une cyberattaque », sur Tripalio, (consulté le )
  17. Anne Drif, « KKR met la main sur le courtier April pour près de 2,4 milliards d'euros » Accès payant, Les Échos, (consulté le )
  18. Sylvain Morvan, « April poursuit ses manœuvres d’évitement fiscal à Malte », Mediacités,
  19. Yann Philippin et Sylvain Morvan, « L’assureur lyonnais April a éludé 28 millions d’euros d’impôts à Malte », Mediapart,‎ (lire en ligne)
  20. Sylvain Morvan et Yann Philippin, « Malta Files : les astuces d’April pour échapper au fisc français », Mediacités,
  21. « L'assureur April menacé d'un très lourd redressement fiscal », sur La Tribune,
  22. Nicolas Barriquand, « Quand l’investigation se révèle payante pour les contribuables », sur www.mediacites.fr,
  23. « Bourse : Conseils boursiers, Analyse technique, Cours de bourse et CAC 40 en direct », sur BFM Bourse (consulté le )