Antonio de Herrera y Tordesillas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Frontispice de la première édition de l’Historia General d'Herrera.

Antonio de Herrera y Tordesillas (15591625) est un historien espagnol né à Cuéllar dans la province de Ségovie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père, Roderigo de Tordesillas, et sa mère, Agnes de Herrera, étaient tous deux de bonne famille. Après avoir étudié quelque temps en Espagne, Herrera est parti en Italie où il devint secrétaire de Vespasian Gonzago avec lequel il retourna en Espagne quand ce dernier fut nommé vice-roi de Navarre. Gonzago, sensible à ses qualités de secrétaire, le recommanda à Philippe II. Celui-ci l'engagea au titre de premier chroniqueur royal des Indes et comme membre des historiographes du Royaume de Castille.

Assuré d'un salaire confortable, Herrera se consacra jusqu'à sa mort à écrire, restant en poste jusqu'au règne de Philippe IV, qui le nomma secrétaire d'État peu avant sa mort.

L’Historia general de los hechos de los Castellanos[modifier | modifier le code]

L'écrit le plus célèbre d'Herrera est sans conteste son Historia general de los hechos de los Castellanos en las islas y tierra firme del Mar Oceano (Madrid, 1601-1615, 4 vols), dans lequel il relate l'histoire des colonies espagnoles en Amérique de 1492 à 1554. Sa position de chroniqueur royal lui a permis de consulter de nombreuses sources aujourd'hui disparues même s'il a pu à l'occasion s'inspirer largement des travaux de ses prédécesseurs, principalement de Bartolomé de Las Casas.

Il fit preuve de beaucoup de prudence dans l'utilisation des divers documents mis à sa disposition et le résultat de ses recherches est dans l'ensemble précis et précieux pour l'étude d'une part de l'histoire des premières colonies espagnoles mais aussi des institutions et coutumes des peuples américains autochtones. Selon le Dr Robertson « si, dans sa volonté de respecter strictement l'ordre chronologique des différents événements survenus dans le Nouveau Monde, il avait organisé autrement ses chroniques très complexes à partir desquelles il est très difficile de reconstituer un récit cohérent, il aurait pu prendre place parmi les plus importants historiens de son pays. »

Principales œuvres[modifier | modifier le code]

  • Historia general de los hechos de los Castellanos en las islas y tierra firme del Mar Oceano (Madrid, 1601-1615, 4 vols)
  • Historia de lo sucedido en Escocia a Inglaterra en quarenta y quatro annos que vivio la reyna Maria Estuarda (Madrid, 1589)
  • Cinco libros de la historia de Portugal, y conquista de las isles de los Acores, 1582-1583 (Madrid, 1591)
  • Historia de lo sucedido en Francia, 1585-1594 (Madrid, 1598)
  • Historia general del mundo del tiempo del rey Felipe II, desde 1559 haste su muerte (Madrid, 1601-1612, 3 vols)
  • Tratado, relation, y discurso historico de los movimientos de Aragon (Madrid, 1612)
  • Comentarios de los hechos de los Españoles, Franceses, y Venecianos en Italia, etc., 1281-1559 (Madrid, 1624, seq.).

Bibliographie[modifier | modifier le code]