William H. Prescott

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
William H. Prescott
William H. Prescott - Brady-Handy.jpg

William Prescott photographié par Matthew Brady vers 1860-1865

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 62 ans)
BostonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
William Hickling PrescottVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Domaine
Membre de
signature de William H. Prescott

signature

William Hickling Prescott, né à Salem (Massachusetts) le et mort à Boston (Massachusetts) le , est un historien américain spécialisé dans l'histoire du monde hispanique

Biographie[modifier | modifier le code]

William Prescott est issu d'une famille aisée de la côte Est américaine. Un accident survenu à l'université, combiné à une crise de rhumatisme inflammatoire, le rend à demi aveugle dès sa jeunesse. Malgré ce handicap, et alors que la fortune de son père le met à l'abri du besoin, il décide de devenir historien.

Œuvres[modifier | modifier le code]

En 1821, après avoir abandonné l’idée d’une carrière juridique à cause de ses problèmes de vue, Prescott décide de se consacrer à la littérature[1]. Bien qu’il ait initialement étudié de nombreux sujets dont les litteratures italienne, française, anglaise et espagnole, l’histoire américaine, la philosophie classique et politique, Prescott se concentra d’abord sur la poésie italienne[2]. Il étudia notamment la Divine Comédie de Dante et le Decameron de Boccacio. Il publia deux essais sur la poésie italienne dans la North American Review.

Prescott s’intéressa par la suite à l’histoire d’Espagne grâce à son ami le professeur d’Harvard George Ticknor, qui lui envoya des copies de ses cours sur le sujet[3]. Ses centres d’intérêt étaient au début assez larges mais il commença à axer ses recherches sur Ferdinand et Isabelle en janvier 1826[4]. Sa connaissance du savant espagnol Pascual de Gayangos y Arce l’aida également à se constituer une bibliothèque personnelle conséquente de livres historiques et de manuscrits sur le sujet

Sa première œuvre, Leurs majestés catholiques, publiée en 1837, connait un grand succès. Suivent Histoire de la conquête du Mexique (1843) et Histoire de la conquête du Pérou (1847), qui sont également vite considérés comme des classiques. Ce dernier ouvrage est le premier à remettre en cause la véracité historique des Comentarios Reales de los Incas de Garcilaso de la Vega.

Critriques[modifier | modifier le code]

Les principaux problèmes du travail de Prescott, pour les historiens modernes, ne sont pas liés à la qualité de ses recherches mais plus au fait que ses recherches sont uniquement axées sur les principaux évènements politiques et militaires et laissent de côté les conditions sociales et économiques. Il est présenté comme ayant souscrit à la Théorie du grand homme alors en vogue à l’époque[5]. À propos de l’Histoire de la conquête du Mexique, en dépit de ses qualités littéraires, les historiens modernes s’accordent sur de nombreux problèmes de présentation des faits historiques. L’historien David Levin souligne une « attention inégale aux détails » et reste avant tout un catalogue d’évènements[6].

Décès[modifier | modifier le code]

Prescott meurt en 1859, avant d'avoir pu achever un ouvrage sur Philippe II.

Postérité[modifier | modifier le code]

Prescott est considéré comme un des premiers grands historiens américains. Si, sur le plan historiographique, son œuvre est aujourd'hui considérée comme obsolète, les qualités littéraires de ses ouvrages sont toujours saluées.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Peck, Harry Thurston (2009). William Hickling Prescott. LLC: BiblioBazaar. Page 44
  2. Gardiner, C. Harvey (1969). William Hickling Prescott. Austin, Texas: Texas University Press page 71
  3. Peck, Harry Thurston (2009). William Hickling Prescott. LLC: BiblioBazaar. Page 48
  4. Ticknor, George (1864). Life of William Hickling Prescott. Boston, MA: Ticknor and Fields
  5. Commager, Henry Steele (1930-5). "William Hickling Prescott", in the Encyclopedia of the Social Sciences
  6. Levin, David, "History as Romantic Art: Structure, Characterization and Style in The Conquest of Mexico",Hispanic American Historical Review, 39 (February 1959), pp. 20-40.