Antonia Bembo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Antonia Bembo
Biographie
Naissance
Décès
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Mouvement
Maître
Genre artistique

Antonia Padoani Bembo (Venise vers 1643Paris vers 1715) est une compositrice et une chanteuse lyrique italienne[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Antonia était la fille de Giacomo Padoani (1603-1666), un médecin, et de Diana Pareschi (1609-1676).

Elle reçut des cours de Francesco Cavalli (qui eut aussi Barbara Strozzi comme élève) en 1654.

Elle se maria au noble Lorenzo Bembo (1637-1703) en 1659 dont elle eut trois enfants (Diana, Andrea et Giacomo)[2]. Elle partit à Paris avant 1676, pour fuir un mari devenu violent. Là elle chanta pour Louis XIV qui la prit sous sa protection[3].

Elle vécut dans une communauté religieuse, la Petite Union Chrétienne des Dames de Saint-Chaumond, près de l'église Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle[3].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Elle écrivit des œuvres dans tous les genres de l'époque, y compris l'opéra, des cantates sacrées et profanes, des motets.

Son œuvre est une combinaison des styles italien et français[3]. Elle utilise la virtuosité du style italien de l'époque et les danses à la française. Beaucoup de ses œuvres sont écrites pour soprano avec un continuo (basse continue instrumentale). Elle écrivit un opéra L'Ercole amante (« Hercule amoureux », 1707), sur le même livret de Francesco Buti (it) que Cavalli.

Cinq volumes de sa musique sont conservés à la Bibliothèque nationale de France, la plupart dédiés à Louis XIV[4].

Son volume Produzioni Armoniche contient son morceau le plus connu : Lamento della Vergine (lamentations de la vierge)[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Antonia Bembo (1643?-1715?) », sur data.bnf.fr (consulté le 22 juillet 2019)
  2. Sadie, Julie Anne. Samuel, Rhian, The Norton/Grove dictionary of women composers, W.W. Norton, , 56 p. (ISBN 978-0-393-03487-5, OCLC 49713611, lire en ligne).
  3. a b et c « Antonia Padoani », sur Siefar
  4. « Partition Produzioni Armoniche », sur Gallica
  5. « 1695, Antonia Bembo compose Lamento della Vergine », sur France Musique,

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]