Antoine Pevsner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Anton Pevsner)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pevsner.
Antoine Pevsner
Denhaag kunstwerk derde en vierde dimensie.jpg

Derde en vierde dimensie.

Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Mouvement

Antoine Pevsner (en russe : Антон Абрамович Певзнер, Anton Abramovitch Pevsner), né en 1884 à Klimavitchy, en Biélorussie, et mort le à Paris, est un sculpteur, un peintre et un artiste constructiviste russe. Il était le frère de Naum Gabo.

De 1902 à 1910, il fréquente l'École d'art de Kiev et l'académie impériale des arts de Saint-Pétersbourg. Entre 1911 et 1913, il fait la connaissance à Paris d'Alexander Archipenko et d'Amedeo Modigliani.

Avec son frère, il publie à Moscou le Manifeste réaliste, en 1920.

En 1931, il est membre fondateur avec Theo van Doesburg, Naum Gabo, Auguste Herbin et Georges Vantongerloo du mouvement artistique Abstraction-Création à Paris.

Il participe en 1955 à la documenta1 (première grande exposition d'Art moderne en Allemagne, après-guerre) à Cassel, puis à la deuxième édition de celle-ci, documenta2 en 1959. Il a aussi réalisé une œuvre assez célèbre : Libération de l'esprit.

Antoine Pevsner est enterré au cimetière russe de Sainte-Geneviève-des-Bois[1].

Littérature[modifier | modifier le code]

  • Doina Lemny, Antoine Pevsner dans les collections du Centre Georges-Pompidou Musée national d'art moderne, 2001 (ISBN 2-84426-095-0).
  • Pierre Brullé et Élisabeth Lebon, Antoine Pevsner, catalogue raisonné de l'œuvre sculpté, Association Les Amis d'Antoine Pevsner, galerie-éditions Pierre Brullé, Paris, 2002.

Philatélie[modifier | modifier le code]

En hommage à Pevsner, un timbre reproduisant l'une de ses œuvres est émis par les Postes françaises en 1987 (valeur de 5 F).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. 241 notices sur les 5 220 tombes que compte le cimetière, en 2 volumes / 2 langues : Amis de Ste Geneviève des Bois et ses environs, La Nécropole russe de Sainte-Geneviève-des-Bois, t. 1, Evry, Vulcano Communication, (ISBN 978-2-9524786-1-8) et traduit en russe par Anastasia de Seauve : Общество друзей истории Сент-Женевьев-де-Буа и его окрестностей, пер. с франц. Анастасия де Сов, Русский некрополь Сент-Женевьев-де-Буа, t. 2, Evry, Vulcano Communication,‎ .

Liens externes[modifier | modifier le code]