Ant Group

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ant Financial)

Ant Group
Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Fondateurs Jack MaVoir et modifier les données sur Wikidata
Siège social District de XihuVoir et modifier les données sur Wikidata
Actionnaires Alibaba GroupVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Secteur financierVoir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.antgroup.comVoir et modifier les données sur Wikidata
Chiffre d'affaires 120 618 000 000 de Renminbi ()[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Résultat net 18 072 000 000 de Renminbi ()[1]Voir et modifier les données sur Wikidata

Ant Group, anciennement Ant Financial, est une entreprise financière chinoise et une ancienne filiale de Alibaba Group. Elle gère notamment le service Alipay.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ant Financial est créée en , à partir du service Alipay.

Elle développe le système d'évaluation du crédit social individuel Sesame Credit[2].

En , Alibaba via Ant Financial, annonce l'acquisition de MoneyGram pour 880 millions de dollars, hors reprise de dettes[3].

En 2018, la société est valorisée aux alentours de 150 milliards de dollars. En , la société annonce une levée de fonds de plus de 10 milliards de dollars dans le but de s'internationaliser et d'investir dans son développement technologique[4].

En , elle signe un partenariat avec Natixis pour déployer son portefeuille électronique Alipay en France. L'objectif est de permettre aux touristes chinois de payer leurs achats chez les commerçants français en utilisant leur téléphone portable[5].

En , Ant Financial annonce l'acquisition de WorldFirst, une entreprise britannique de transaction financière[6].

Le système de paiement Alipay permet à Ant Financial d'amasser un grand nombre d'informations personnelles, telles que le détail des achats en magasin, des déplacements en taxis, ou encore des factures. D'après un porte-parole de l'entreprise : « Avec le consentement de l’utilisateur, Sésame collecte et analyse cinq types de données, recueillies via la plate-forme Alipay, mais aussi via d’autres grandes plates-formes partenaires. Ces données sont les transactions d’achat, le remboursement de petits prêts à la consommation, le patrimoine immobilier et les produits financiers de l’utilisateur, son profil personnel — tel que son niveau de diplôme et ses loisirs — et ses transferts d’argent effectués auprès d’autres utilisateurs Alipay », Ces données sont notamment exploitées par les autorités chinoises afin de constituer son système de crédit social[7].

En octobre 2020, Ant Group annonce s'effectuer une introduction en bourse record, en ayant pour objectif de lever l'équivalent de 34,4 milliards de dollars à la bourse de Hong Kong, après en avoir déjà effectué en 2014 et en 2018/2019, des introductions en bourse pour 25 et 11 milliards de dollars respectivement[8]. En novembre 2020, juste avant la mise en place de cette introduction, celle-ci est reportée par les autorités chinoises[9]. Cette décision fait suite à une intervention de Jack Ma en octobre où il critiquait le système bancaire chinois [10],[11].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « https://gw.alipayobjects.com/os/bmw-prod/9364e1f1-7ffa-4082-8b4c-9b5c55f28d37.pdf »
  2. Pascal Hérard, « Chine : "Sesame Credit", la clef du contrôle social ? », TV5MONDE,‎ (lire en ligne, consulté le 3 janvier 2018)
  3. Alibaba affiliate Ant Financial to buy MoneyGram, Reuters, 26 janvier 2017
  4. « Ant Financial fait mieux que prévu et lève 14 milliards de dollars - Les Echos », sur www.lesechos.fr (consulté le 8 juin 2018)
  5. Solenn Poullennec, « Le Chinois Alipay pousse ses pions en France », sur lesechos.fr, (consulté le 12 décembre 2018)
  6. « Ant Financial agrees to buy UK-based currency exchange WorldFirst », sur Reuters,
  7. René Raphaël et Ling Xi, « Bons et mauvais Chinois : Quand l’État organise la notation de ses citoyens », Le Monde diplomatique,‎ (lire en ligne)
  8. Sébastien Ricci, « Paiement : le chinois ANT (Alipay) lance la plus grosse entrée en Bourse de l'histoire (34 milliards de dollars) », sur La Tribune,
  9. « Sous la pression de Pékin, Ant Group reporte son entrée en Bourse historique », sur La Tribune,
  10. Introduction en Bourse d’Ant Group : « Jack Ma n’est pas le patron, le vrai chef s’appelle Xi Jinping » Le Monde,
  11. Ant Group : la Bourse de Shanghai, victime collatérale de la suspension de l'IPO Les Échos, 5 novembre 2020