Anse-Marcel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'Anse-Marcel
Administration
Pays Drapeau de la France France
Collectivité Saint-Martin
Géographie
Coordonnées 18° 06′ 36″ nord, 63° 02′ 06″ ouest
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Saint-Martin

Voir la carte administrative de Saint-Martin
City locator 15.svg
L'Anse-Marcel

Géolocalisation sur la carte : Saint-Martin

Voir la carte topographique de Saint-Martin
City locator 15.svg
L'Anse-Marcel

L’Anse-Marcel est un lieu-dit de la partie française de l’île de Saint-Martin, aux Antilles. Il se situe au nord de l'île au bord de la baie du même nom. C'est un cul-de-sac relié au village de Cul-de-Sac par une route à forte pente passant par un col.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom « Marcel » serait dû à une erreur de lecture d'un cartographe sur un plus ancien plan où serait écrit « Anse Mancel ». Ce nom de « Mancel » serait lui-même dérivé de « Anse des manceniliers ».

Topographie[modifier | modifier le code]

La vallée littorale est encaissée au fond d'une baie en " U " ceinturée par les flancs abruptes des collines (seul un chemin à mulets la reliait à Grand-Case par un col). Au pied des pentes deux marécages temporaires (variation 30 cm) de type mangrove et une large savane plate s'avançant jusqu'à la plage (due aux sables accumulés). Dans la baie, il y a deux îlets nommés "Requins".

Urbanisation[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'un groupement de résidences privées. La route, contrôlée par une barrière levante, n'a été construite qu'en 1987 pour le programme hôtelier dit "L'habitation de Longvilliers"[1] financé par le groupe GMF incluant un port de plaisance/marina. L'urbanisation y a été alors rapide avec l'implantation d'hôtels et de nombreuses résidences collectives ou privées.

Services[modifier | modifier le code]

Lieux remarquables et particularités[modifier | modifier le code]

  • Gros entassements étonnants de rochers de types boulders qui, par endroits, semblent avoir protégé la végétation précolombienne de la déforestation coloniale[réf. nécessaire].
  • Siège des bureaux de la Réserve naturelle marine de Saint-Martin.
  • Ruine d'une "Habitation coloniale" du XVIIIe siècle (non sucrière), exploitation supposée de coton et en tout cas par la suite d'élevage bovin et d'élevage caprin.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Aujourd'hui renommé "Hôtel Radisson Blu"