Animantarx

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Animantarx ramaljonesi

Animantarx
Description de cette image, également commentée ci-après
Vue d'artiste du Animantarx ramaljonesi
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Sauropsida
Super-ordre Dinosauria
Ordre  Ornithischia
Sous-ordre  Thyreophora
Infra-ordre  Ankylosauria
Famille  Nodosauridae

Genre

 Animantarx
Carpenter et al.[1], 1999

Nom binominal

 Animantarx ramaljonesi
Carpenter et al.[1], 1999

Animantarx est un genre éteint de dinosaures ornithischiens herbivores, un petit ankylosaurien de la famille des nodosauridés. Un seul spécimen fossile a été découvert, dans la formation de Cedar Mountain dans l'est de l'Utah. Les couches sédimentaires où a été trouvé Animantarx sont situées à cheval sur le Crétacé inférieur et supérieur, de l'Albien supérieur jusqu'au Cénomanien inférieur, soit il y a environ entre 106 et 97 Ma (millions d'années).

Une seule espèce est rattachée au genre : Animantarx ramaljonesi, décrite par Kenneth Carpenter et ses collègues en 1999[1].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom de genre Animantarx est composé des mots latins « animatus », « vivant ou animé » et « arx », « citadelle ou forteresse », pour donner « citadelle vivante ». Il fait référence au « blindage » que porte cet animal sous forme de plaques osseuses dermiques. Cela fait aussi référence au commentaire du paléontologue américain Richard Swann Lull en 1914, à propos des ankylosauriens : « une citadelle vivante, ces animaux doivent avoir été pratiquement inattaquables... »[2]. Le nom d'espèce ramaljonesi rappelle le nom du découvreur du fossile, Ramal Jones.

Découverte[modifier | modifier le code]

Coparaison de la taille d'Animantarx et d'un humain.

Le fossile a été détecté par Ramal Jones en enregistrant la légère radioactivité de ses os alors qu'il était encore enfoui sous des sédiments[3],[4].

Inventaire des fossiles retrouvés[modifier | modifier le code]

  • CEUM 6228R: crâne partiel, vertèbres, fémur, bassin partiel, côtes, scapulo-coracoïde.

Description[modifier | modifier le code]

Squelette reconstitué d'Animantarx.

Il s'agissait d'un herbivore quadrupède, probablement lent, recouvert d’une lourde armure formée de plaques osseues dermiques de formes variées dont certaines sont transformées en piques. Cependant l’animal ne possède de masse d’arme au bout de sa queue comme d'autres ankylosauriens.

Animantarx est caractérisé par une combinaison unique de caractères, comme un arrière de crâne extrêmement bombé, de petites cornes sur les os postorbital et quadratojugal du crâne, et une mandibule seulement blindée sur la moitié de sa longueur. Son crâne mesure environ 25 centimètres de long ce qui indiquerait que la longueur totale de l'animal est de d'ordre de 3 mètres.

Paléoécologie[modifier | modifier le code]

Les couches sédimentaires, déposées en environnement de plaine alluviale, qui ont livré Animantarx ont fourni également de très nombreux fossiles dont environ 80 espèces de vertébrés, dont des poissons, des crocodiliens, des serpents, des « oiseaux » primitifs et des mammifères. Les dinosaures sont représentés par des théropodes carnivores et plusieurs herbivores comme des iguanodontes du genre Eolambia[5].

Classification[modifier | modifier le code]

Animantarx est un nodosauridé primitif comme démontré par l'analyse phylogénétique réalisée sur cette famille, en 2011, par Richard S. Thompson et ses collègues[6].

Il était placé auparavant en groupe frère du genre Edmontonia[7],[8].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) K. Carpenter, J. I. Kirkland, D. Burge and J. Bird. 1999. « Ankylosaurs (Dinosauria: Ornithischia) of the Cedar Mountain Formation, Utah, and their stratigraphic distribution ». Vertebrate Paleontology in Utah, D. D. Gillette (ed.), Utah Geological Survey Miscellaneous Publication 99-1:243-251
  2. (en) Lull, R.S. 1914. Rulers of the Mesozoic. Yale Review 3: 352-363
  3. (en) Jones, R.D. & Burge, D.L. 1995. Radiological surveying as a method for mapping dinosaur bone sites. Journal of Vertebrate Paleontology 15: 38A
  4. (en) Holtz, Thomas R. Jr. (2011) Dinosaurs: The Most Complete, Up-to-Date Encyclopedia for Dinosaur Lovers of All Ages, Winter 2010 Appendix.
  5. (en) Kirkland, J.I., Britt, B., Burge, D.L., Carpenter, K., Cifelli, R., DeCourten, F., Eaton, J., Hasiotis, S., and Lawton, T. 1997. Lower to Middle Cretaceous dinosaur faunas of the Central Colorado Plateau: a key to understanding 35 million years of tectonics, sedimentology, evolution, and biogeography. Brigham Young University Geology Studies 42:69-103
  6. (en) Richard S. Thompson, Jolyon C. Parish, Susannah C. R. Maidment et Paul M. Barrett, « Phylogeny of the ankylosaurian dinosaurs (Ornithischia: Thyreophora) », Journal of Systematic Palaeontology, vol. 10, no 2,‎ , p. 301–312 (DOI 10.1080/14772019.2011.569091, lire en ligne)
  7. (en) Carpenter, K. 2001. Phylogenetic analysis of the Ankylosauria. In: Carpenter, K. (Ed.). The Armored Dinosaurs. Bloomington: Indiana University Press. Pp. 454–483
  8. (en) Hill, R.V., Witmer, L.M., Norell, M.A. 2003. A New specimen of Pinacosaurus grangeri (Dinosauria: Ornithischia) from the Late Cretaceous of Mongolia: ontogeny and phylogeny of ankylosaurs. American Museum Novitates 3395: 1-29