Anil Ambani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Anil Ambani
Image dans Infobox.
Anil Ambani
Fonction
Membre de la Rajya Sabha
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (61 ans)
BombayVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Warwick Business School (en)
Wharton School
Université de BombayVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Entrepreneur, président-directeur général, président, homme politiqueVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Fratrie
Mukesh Ambani
Deepti Salgaocar (d)
Nina Kothari (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Tina Ambani (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Anmol Ambani (d)
Jai Anshul Ambani (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Anil Ambani est un homme d'affaires indien né le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père, Dhirubhai Ambani, est le fondateur de Reliance Commercial Corporation, un des plus gros conglomérats au monde. Après son décès le , le groupe fut divisé en deux entités[1]. Anil dirige le Reliance Anil Dhirubhai Ambani Group, actif dans les télécommunications, les médias, la santé, l'énergie, la finance, la construction et la distribution, et son frère Mukesh Ambani est à la tête de Reliance Industries, principalement présent dans l'industrie pétrochimique.

En Inde, internet.org est réservé aux abonnés de Reliance Communications, une compagnie téléphonique appartenant à son conglomérat[2].

Il fait souhaiter dans les journaux en 2014 un bon anniversaire au Premier ministre Narendra Modi, dont il est très proche[3],[4].

En 2015, l'administration fiscale française annule un redressement fiscal de 143,7 millions d'euros à l'encontre de Reliance Flag Atlantic France, une entreprise détenue par Ambani[4].

En octobre 2018, l'ONG française Sherpa porte plainte auprès le Parquet national financier pour qu'une enquête pour corruption et traffic d'influence sur la vente de 36 avions de combat Rafales par la France à l'Inde soit ouverte. La vente se négocie entre le Français Dassault Aviation et l'Indien Reliance Defence Limited, société contrôlée par Ambani et formée 10 jours avant la signature du contrat final en avril 2015. En avril 2019, la Cour suprême de l'Inde ouvre une enquête pour corruption sur le même contrat[5],[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)Reliance Anil Dhirubhai Ambani Group India - Reliance ADA Group Profile
  2. « Facebook redéfinit son « Internet pour les pauvres » en Inde », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le 27 avril 2017)
  3. « Inde : les milieux d'affaires au coeur des élections », sur Les Echos,
  4. a b et c Julien Bouissou et Anne Michel, « Comment la France a effacé la dette fiscale d’un industriel indien associé de Dassault », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  5. « Contrats de Rafale à l’Inde : l’ONG Sherpa veut une enquête du PNF sur des soupçons de « corruption » », Le Monde,‎ (lire en ligne)