André Thobois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
André Thobois
Description de cette image, également commentée ci-après
Pasteur français André Thobois (1924-2012)
Naissance
Ardin (Deux-Sèvres)
Décès
Activité principale
pasteur baptiste, écrivain
Auteur
Langue d’écriture Drapeau de la France France

André Thobois (né à Ardin (Deux-Sèvres) en 1924, décédé le , est un pasteur évangélique français de courant baptiste.

Biographie[modifier | modifier le code]

André Thobois est devenu baptiste sous l'influence du pasteur Georges Rousseau. Lors d'une réunion d'évangélisation dans son village de Pamproux (Deux-Sèvres), une prédication de Benjamin Deschamps, évangéliste itinérant, résonne pour lui comme "un appel du Seigneur" à se former pour le pastorat[1]. Ce fils du terroir protestant poitevin part en 1944 se former à la Faculté de théologie protestante de Paris. Porté par sa vocation pastorale, il reste ensuite pasteur de l'église baptiste parisienne de l'Avenue du Maine entre 1950 et 1990.

Carrière[modifier | modifier le code]

Durant cette période, il occupe de multiples fonctions de responsabilité au sein du protestantisme français, parmi lesquelles:

Enseignant et conférencier apprécié, il reste dix ans président du Conseil de la Faculté libre de théologie évangélique de Vaux-sur-Seine (1984-1994). Il est également l'auteur de nombreux ouvrages et collabore au magazine Croire et Servir[1] entre 1948 et le milieu des années 2000. « C'est une figure de proue du courant évangélique français d'après 1945 »[2].

Le 12 novembre 2001, il reçoit la Légion d'honneur des mains de Jacques Maury au titre de "l'ensemble de son action dans le protestantisme" français (dixit Michel Charle[Qui ?]

Très attaché au baptisme tout en étant ouvert au dialogue œcuménique, il a participé à la naissance de la Société d'Histoire et de Documentation Baptistes de France[3], dont il a été un des premiers conférenciers.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Prier le Notre Père, numéro double des carnets de Croire et Servir (n°29-30), Paris, 1971 (86p).
  • Une conviction qui fait son chemin, l'Alliance Évangélique Universelle, 1846-1996, Paris, ed. Décision France, 1996 (104p).
  • Cent ans de l'église de l'Avenue du Maine, 1899-1999, Paris, ed. C&S, 1999 (96p).
  • Henri Vincent, infatigable serviteur du Christ, Paris, ed. C&S, 2001 (134p).
  • Voyageurs mais pas étrangers, carnet de voyages, Paris, ed. Croire Publications, 2005 (106p).
  • A l'ombre du Tout Puissant, Paris, ed. décision France, 2006 (60p).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. André Thobois, Voyageurs, mais pas étrangers, carnet de voyages, Paris, ed. Croire Publication, 2005, p. 13.
  2. Sébastien Fath, Du ghetto au réseau. Le protestantisme évangélique en France, 1800-2005, Genève, Labor et Fides, 2005, p. 203-204.
  3. Société d'histoire et de documentations baptiste de France sur SHDBF