André Ombredane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
André Ombredane
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 59 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Distinction
Prix Gegner ()Voir et modifier les données sur Wikidata

André Ombredane, né le à Parthenay et mort le à Suresnes , est un médecin et professeur d'université français. Il est connu pour son livre L’analyse du travail, écrit avec Jean-Marie Faverge, sur la psychologie du travail et l'ergonomie francophone.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est ancien élève de l'École normale supérieure, et agrégé en philosophie en 1922. Il obtient son doctorat en médecine à Paris en 1929 en présentant une thèse intitulée « Les troubles mentaux de la sclérose en plaques », pour laquelle il obtient un prix de thèse. Il est interne en 1927-1930 à l’hôpital psychiatrique Henri Rousselle à Paris, puis est assistant de psychologie expérimentale à la Sorbonne. De 1939 à 1945, il est professeur de psychologie expérimentale à l’université de Rio de Janeiro. Il réalise un doctorat ès-lettres en 1947 et il est nommé en 1948 professeur de psychologie à l’Université libre de Bruxelles.

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • 1932 : prix Dagnan Bouveret de l’Institut de France
  • 1939 : prix Gegner de l’Institut de France
  • 1952 Membre de l’Académie des sciences coloniales

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages (sélection)[modifier | modifier le code]

  • L’analyse du travail ; facteur d’économie humaine et de productivité. (en collaboration avec Jean-Marie Faverge). Paris, PUF, 1955, 236 p.
  • La motivation. Le problème des besoins. Extrait du cours de psychologie. ULB, Fondation Serge Chinet, 1955-56.
  • Les constitutions mentales ou le problème des composantes psychiatriques de la personnalité / extraits du cours de psychologie. 1958, 316 p.
  • Structure du corps et personnalité. Presses universitaires de Bruxelles, 1959

Articles (sélection)[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Laude, N. « Hommage à M. A. Ombredane décédé le 19 septembre 1958 », Bulletin des séances de l’Académie Royale des sciences coloniales, IV - 1958 - 6
  • Bresson François, « André Ombredane (1898-1958) », Journal de psychologie normale et pathologique, octobre-décembre 1958, 543-544
  • « Nécrologie »,Revue philosophique de Louvain, novembre 1958, 739.
  • Karnas, Guy et Salengros, Pierre, « L'analyse du travail : trente ans après Ombredane et Faverge », in Patesson, R. (Ed) L'homme et l'écran, Bruxelles, Ed. de l'Université de Bruxelles, 331-340, 1986.
  • (en) Berrios G E, Quemada J I., « Andre G.Ombredane and the psychiatry of multiple sclerosis: a conceptual and statistical history », Compr Psychiatry., 1990 Sep-Oct;31(5):438-46.

Liens externes[modifier | modifier le code]