André Ombredane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

André Ombredane, né le à Parthenay et mort le à Suresnes , est un médecin et professeur d'université français. Il est connu pour son livre L’analyse du travail, écrit avec Jean-Marie Faverge, sur la psychologie du travail et l'ergonomie francophone.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est ancien élève de l'École normale supérieure, et agrégé en philosophie en 1922. Il obtient son doctorat en médecine à Paris en 1929 en présentant une thèse intitulée « Les troubles mentaux de la sclérose en plaques », pour laquelle il obtient un prix de thèse. Il est interne en 1927-1930 à l’hôpital psychiatrique Henri Rousselle à Paris, puis est assistant de psychologie expérimentale à la Sorbonne. De 1939 à 1945, il est professeur de psychologie expérimentale à l’université de Rio de Janeiro. Il réalise un doctorat ès-lettres en 1947 et il est nommé en 1948 professeur de psychologie à l’Université libre de Bruxelles.

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • 1932 : prix Dagnan Bouveret de l’Institut de France
  • 1939 : prix Gegner de l’Institut de France
  • 1952 Membre de l’Académie des sciences coloniales

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages (sélection)[modifier | modifier le code]

  • L’analyse du travail ; facteur d’économie humaine et de productivité. (en collaboration avec Jean-Marie Faverge). Paris, PUF, 1955, 236 p.
  • La motivation. Le problème des besoins. Extrait du cours de psychologie. ULB, Fondation Serge Chinet, 1955-56.
  • Les constitutions mentales ou le problème des composantes psychiatriques de la personnalité / extraits du cours de psychologie. 1958, 316 p.
  • Structure du corps et personnalité. Presses universitaires de Bruxelles, 1959

Articles (sélection)[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Laude, N. « Hommage à M. A. Ombredane décédé le 19 septembre 1958 », Bulletin des séances de l’Académie Royale des sciences coloniales, IV - 1958 - 6
  • Bresson François, « André Ombredane (1898-1958) », Journal de psychologie normale et pathologique, octobre-décembre 1958, 543-544
  • « Nécrologie »,Revue philosophique de Louvain, novembre 1958, 739.
  • Karnas, Guy et Salengros, Pierre, « L'analyse du travail : trente ans après Ombredane et Faverge », in Patesson, R. (Ed) L'homme et l'écran, Bruxelles, Ed. de l'Université de Bruxelles, 331-340, 1986.
  • (en) Berrios G E, Quemada J I., « Andre G.Ombredane and the psychiatry of multiple sclerosis: a conceptual and statistical history », Compr Psychiatry., 1990 Sep-Oct;31(5):438-46.

Liens externes[modifier | modifier le code]