Alucitidae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Alucitidae (ou Alucitidés) constituent une famille de lépidoptères (papillons) dont les ailes ont une forme tout-à-fait caractéristique : les ailes antérieures et postérieures sont organisées autour de six nervures rigides, d'où irradient des cellules flexibles formant une structure d'ensemble identique à celle du plumage des oiseaux.

C'est une famille regroupant environ 130 espèces (du moins dans le stade actuel des connaissances ; d'autres espèces seront encore probablement découvertes). On les trouve surtout dans les régions temperées à subtropicales (mais jamais en climat tropical). Même au sein de leurs aires de répartition, leur effectif est faible ; en Grande-Bretagne comme en Amérique du Nord, par exemple, on n'en trouve qu'une seule espèce (Alucita hexadactyla). Ce papillon de petite taille ne vole qu'à la tombée de la nuit ; autrement, il se pose ailes déployées. Ses larves se nourrissent de chèvrefeuille (Lonicera). Au contraire, il y a une grande variété d’Alucitidés en Europe Continentale, la plupart du genre Alucita.

Systématique et taxonomie[modifier | modifier le code]

La taxinomie de cette famille continue de faire l'objet de débats. On les regroupe avec les Tineodidae dans la super-famille des Alucitoidea, un groupe diversifié de quelques genres d'une vingtaine d'espèces ; mais il se pourrait que les deux familles d'Alucitoideae soient polyphylétique l'une de l'autre, et les Tineodidae comprennent sans doute les Alucitidae comme un genre subalterne. Quoiqu'il en soit, ils sont très proches des papillons à plumes (Pterophoroidea) d'apparence similaire[1].

Naguère, plusieurs auteurs pensaient que les vers de fruits (Copromorphoidea) et les papillons queue-de-fruit (Epermeniidae) étaient parents des Alucitidae et même plus proche que les Pterophoroidea voire les Tineodidae. Aujourd'hui les Alucitidae et les Tineodidae sont classés dans des super-familles séparées (quoique très voisines). Les Copromorphoidea sont considérés comme les plus évolués de ces petits papillons apomorphes, les Alucitoidea et les Pterophoroidea étant plus primitifs[2].

Liste des genres[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. D'après Joël Minet, « Tentative reconstruction of the ditrysian phylogeny (Lepidoptera: Glossata) », Entomologica Scandinavica, vol. 22, no 1,‎ , p. 69–95 (DOI 10.1163/187631291X00327)
  2. Minet (1991), Wikispecies (2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]