Alice Kober

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’archéologie image illustrant la Grèce antique
Cet article est une ébauche concernant l’archéologie et la Grèce antique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kober.
Alice Kober
Naissance
New York
Décès (à 43 ans)
New York
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Profession

Alice Kober (née le à New York - morte le ) est un professeur de lettres classiques et archéologue américaine, connue pour avoir posé les bases du déchiffrement du linéaire B, un syllabaire utilisé pour l'écriture du mycénien, une forme archaïque du grec ancien.

Après la mort d'Arthur Evans, vers le milieu des années 1940, Kober mène ses recherches sur le linéaire B en tant qu'assistante du chercheur John Myres. À cette époque, on s'accordait que le sens de lecture, donc d'écriture, du linéaire B était de gauche à droite. La plupart des tablettes en argile étaient archivées, ce qui a contribué tôt au comptage des caractères. Le nombre des symboles, distincts, s'élève à 90, ce qui indique un système d'écriture syllabique. Arthur Evans avait aussi suggéré une langue flexionnelle. Alors que certains spécialistes se doutaient qu'elle pouvait être liée à du grec ou à une langue cypriote, la plupart supposait le linéaire B écrire une langue indigène crétoise.

Le rationnement au cours de la Seconde Guerre mondiale avait rendu le papier rare, Kober coupait des feuillets de notes dans n'importe quel papier qu'elle pouvait trouver, comme les publicités, les livres et les enveloppes. Elle remplit plus de 186 000 feuillets ainsi sur les 90 signes que comportait le linéaire B.

Kober trouva des structures dans cette écriture : elle identifia des radicaux et des terminaisons de mots, qu'elle supposait indiquer la règle grammaticale. Elle a aussi classé certaines consonnes et voyelles.

Kober meurt d'un cancer à l'âge de 43 ans, deux ans avant que le déchiffrement du linéaire B ne soit conclu et annoncé par Michael Ventris.

Liens externes[modifier | modifier le code]