Alfred Gaessler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gaessler.

Alfred Gaessler (né le à Schiltigheim dans le Bas-Rhin[1] et probablement mort après 1945) est un agent double connu pour avoir trahi Nemrod, le premier réseau de résistance intérieure française (d'inspiration gaulliste).

Biographie[modifier | modifier le code]

Engagé dans la Marine nationale française en 1937, Gaessler sert dans les sous-marins.

Il est recruté à l'âge de 20 ans en 1940 par Honoré d'Estienne d'Orves comme opérateur radio sous l'alias « Georges Marty ». En effet, il a l'avantage de parler allemand par son origine alsacienne. Néanmoins, il finit par dénoncer ses compagnons du réseau Nemrod auprès de l'occupant nazi qui fusille d'Estienne d'Orves et deux autres membres le au Mont-Valérien[2]. Après avoir été évacué par les nazis vers l’Autriche en 1945, Gaessler profite de la débâcle pour disparaître sans laisser de traces.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « De la résistance à la trahison », sur tampow3945.com (consulté le 6 mai 2015).
  2. Oscar Reile, L'Abwehr. Le contre espionnage allemand en France de 1935 à 1945, France-Empire ().