Alfred Gaessler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Alfred Gaessler (né le à Schiltigheim dans le Bas-Rhin[1] et probablement mort après 1945) est un agent double connu pour avoir trahi Nemrod, le premier réseau de résistance intérieure française (d'inspiration gaulliste).

Biographie[modifier | modifier le code]

Engagé dans la Marine nationale française en 1937, Gaessler sert dans les sous-marins.

Il est recruté à l'âge de 20 ans en 1940 par Honoré d'Estienne d'Orves comme opérateur radio sous l'alias « Georges Marty ». En effet, il a l'avantage de parler allemand par son origine alsacienne. Néanmoins, il finit par dénoncer ses compagnons du réseau Nemrod auprès de l'occupant nazi – ce qui donnera lieu à l'exécution de trois de ses membres, dont d'Estienne d'Orves, le au Mont-Valérien[2]. Après avoir été évacué par les nazis vers l’Autriche en 1945, Gaessler profite de la débâcle pour disparaître sans laisser de traces.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « De la résistance à la trahison », sur tampow3945.com (consulté le 6 mai 2015).
  2. Oscar Reile, L'Abwehr. Le contre espionnage allemand en France de 1935 à 1945, France-Empire ().