Alessandro Verri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un écrivain image illustrant italien image illustrant un philosophe
image illustrant italien image illustrant un homme politique
image illustrant italien image illustrant l’économie
Cet article est une ébauche concernant un écrivain italien, un philosophe italien, un homme politique italien et l’économie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Verri.

Le comte Alessandro Verri, né à Milan le et mort à Vérone le était un économiste, homme politique milanais.

Patricien milanais, il fonda avec son frère de Pietro Verri, philosophe des Lumières l'Accademia dei Pugni en 1761 puis lancèrent le périodique Il Caffè en compagnie de Beccaria et d'autres comme Visconti, Frisi ou Longhi afin de remettre en question la société d'un point de vue social, culturel et linguistique. Législateur, Protecteur des prisons de Milan, il fut aussi moraliste inspiré du Muratori, Voltaire et Montesquieu et influença Beccaria pour son ouvrage Des délits et des peines.

Romans[modifier | modifier le code]

  • Le avventure di Saffo poetessa di Mitilene, 1782
  • Notti romane al sepolcro degli Scipioni, 1792 and 1804
  • Lettre de Paris à son frère Pietro 1766

Liens externes[modifier | modifier le code]