Aldebrandin de Sienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Aldebrandin de Sienne est un médecin italien qui vécut au XIIIe siècle, à l'époque où les universités européennes commencent à enseigner la médecine. Il est connu pour avoir écrit en français un traité d'hygiène composé en 1256 intitulé le Régime du corps[1],[2].

Il a vécu à Troyes de 1277 (première apparition de son nom dans des actes notariés) jusqu'à sa mort, entre 1296 et 1299.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Il est l'auteur du Régime du corps, un ouvrage de médecine écrit en français, langue véhiculaire à l'époque. Le français n'était en effet pas la langue maternelle d'Aldebrandin.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Danielle Jacquart, « Le Régime du corps d'Aldebrandin de Sienne : 1256 », dans Recueil des commémorations nationales, 2006, Sciences et techniques, sur le site des Archives de France [lire en ligne (page consultée le 17 mai 2017)].
  2. Annick Englebert, Histoire de la langue française et de la francophonie, p. 67.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Aldebrandin de Sienne, Louis Landouzy (éd.) et Roger Pépin (éd.) (préf. Antoine Thomas), Le Régime du corps de maître Aldebrandin de Sienne : Texte français du XIIIe siècle publié pour la première fois d’après les manuscrits de la Bibliothèque nationale et de la bibliothèque de l'Arsenal par les docteurs Louis Landouzy et Roger Pépin, Paris, Champion, , LVIII-261 p. (lire en ligne).
  • Françoise Fery-Hue, « Le Régime du corps d’Aldebrandin de Sienne : Tradition manuscrite et diffusion », dans Santé, médecine et assistance au Moyen Âge : Actes du 110e congrès national des sociétés savantes, Montpellier, 1985, Section d’histoire médiévale et de philologie, vol. 1, Paris, éditions du Comité des travaux historiques et scientifiques, , 428 p., p. 113-134.
  • Serena Modena, articles « Aldobrandino da Siena » et « Régime du corps », dans Repertorio informatizzato dell'antica letteratura franco-italiana.
  • Laurence Moulinier, « L'Uroscopie en vulgaire dans l'Occident médiéval : Un tour d'horizon », dans Michèle Goyens (éd.), Pieter De Leemans (éd.) et An Smets (éd.), Les Traductions vernaculaires des traités d'uroscopie dans l'Occident médiéval : Quelques exemples, Louvain, Presses universitaires de Louvain, (lire en ligne), p. 221-241 [8].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]