Albert Grégorius

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Albert Gregorius)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Albert Grégorius
Albert Gregorius - Portrait de Charles A. Chasset.jpg
Portrait du comte Charles Antoine Chasset (1813), Bruges, musée Groeninge.
Naissance
Décès
Nationalités
Activité
Maître
Lieux de travail
Distinction

Albert Jacques François Grégorius, ou Albert Jakob Frans Gregorius, né le à Bruges et mort dans la même ville le , est un peintre belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Albert Grégorius se rend à Paris, où il est l'élève de Joseph-Benoît Suvée en 1801 et de Jacques-Louis David à partir de 1802. Après un séjour à Paris de 33 ans, il est nommé directeur à l'académie de sa ville natale en 1835. Ford Madox Brown y était un de ses élèves. Il est spécialisé dans l'art du portrait.

Salons[modifier | modifier le code]

Albert Grégorius expose aux Salons parisiens de 1812 (n° 436), 1814 (n° 467 à 471), 1817 (n° 388 à 390), 1824 (n° 807), 1827 (n° 487), 1831 (n° 990), 1833 (n° 1136), 1834 (n° 908), et 1835 (n° 986).

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Portrait du roi Joao VI du Portugal (816-1826), Lisbonne, palais national d'Ajuda.
En Belgique
En France
Au Portugal
Au Royaume-Uni
En Suisse

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice sur le site de la RMN
  2. Notice sur le site de la RMN

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire Bellier et Auvray
  • (de) Saur. Allgemeines Künstlerlexikon die Bildenden Künstler aller Zeiten und Völker, tome 61, Munich-Leipzig, 2009, p. 364-365
  • Jean-Pierre Cuzin, « Les Trois Dames de Gand : le chef-d'œuvre d'Albert Gregorius ? », in Album Amicorum. Œuvres choisies pour Arnauld Brejon de Lavergnée, Paris, 2012, p. 180-181, ill.

Liens externes[modifier | modifier le code]