Alain Lanceron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alain Lanceron
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité

Alain Lanceron est un producteur musical français, né à Nice en 1949.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alain Lanceron est diplômé de l'École Supérieure de Commerce de Paris et licencié en Sciences Économiques. Engagé chez Pathé Marconi-EMI en 1972, il est nommé en 1973 responsable des Projets Spéciaux et travaille par ailleurs comme critique musical (1970-1980) dans différents journaux et magazines (l’Aurore, Valeurs Actuelles, Spectacle du Monde, Scherzo, Lyrica, l’Avant-Scène Opéra…).        

En novembre 1978, il est nommé directeur du département classique de Pathé Marconi-EMI. En juin 1996, il prend, parallèlement à ses activités pour EMI Music France, la présidence mondiale de Virgin Classics dont les bureaux sont rapatriés de Londres à Paris. Entre 1996 et 2000, Alain Lanceron dirige également le département Jazz d’EMI France pour lequel il crée avec succès un programme d’enregistrement local. De 2007 à 2009, il est – en plus des activités précédentes – Vice Président Artistes et Répertoire pour le label EMI Classics.            

Au cours de sa carrière, Alain Lanceron a réalisé plus de 650 enregistrements avec les plus grands artistes classiques contemporains, dont plus de 200 de musique française. Il participe ainsi à la redécouverte du patrimoine français avec de nombreux enregistrements en première mondiale. Par ailleurs, il a créé plusieurs séries de rééditions qui ont fait date sur le marché français (Références, Les Introuvables, La voix de son Maître, Rouge et Noir, etc), assurant ainsi la pérennité des grands enregistrements du passé.            

En mai 2005, le Ministère de la Culture lui confie la présidence du CNIPAL (Centre National d'Insertion Professionnelle d'Artistes Lyriques). Il est également président des Victoires de la Musique Classique de 2006 à 2010 et conseiller artistique de l’Opéra de Nice pour la saison 2010-2011. 

À la suite du rachat des labels classiques d’EMI par le groupe Warner, Alain Lanceron est nommé en avril 2014 Président de Warner Classics & Erato[1], seuls labels classiques d’une multinationale basés à Paris.

Alain Lanceron reçoit en 2013 du magazine anglais Gramophone, un « Special achievement Award[2] » pour sa « contribution incomparable à la musique enregistrée ». En mars 2014, ce même magazine le fait entrer dans le « Gramophone Hall of Fame » regroupant les acteurs marquants de l’édition musicale.

Alain Lanceron est chevalier dans l’ordre national de la Légion d’Honneur, chevalier dans l’ordre national du mérite et chevalier dans l’ordre national des Arts et des Lettres.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Trois questions à… Alain Lanceron », Diapason (ISSN 1292-0703), no 542, décembre 2006, p. 8

Références[modifier | modifier le code]