Alain Kervern

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kervern.

Alain Kervern est né à Saïgon (Viêt Nam) le 14 janvier 1945. Diplômé de l’École nationale des langues orientales vivantes, et de l’université Paris-VII, il revient définitivement en Bretagne en 1973, à Brest, où il enseigne le japonais.

Il a traduit plusieurs poètes des traditions classique et moderne du haïku.

L‘ouvrage collectif intitulé Tro Breizh, en notre faim, notre commencement (Skol Vreizh, 2001) a reçu le Ginyù Haiku Prize en 2004.

Dans le souci de transmettre les valeurs pédagogiques attachées à l’apprentissage des techniques du haïku, il a traduit le manuel d’un instituteur japonais initiant les enfants à la pratique de ce genre poétique, dans une version en breton : Koroll an haïku (Skol Vreizh, 1999), et en français : La ronde des haïku (Ubapar éditions, 2004). Il organise des stages et des animations sur le haïku dans un esprit d’éducation populaire.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

"Haikus des cinq saisons: variations japonaises sur le temps qui passe" Géorama 2014

  • Pourquoi les non-Japonais écrivent-ils des haïku ?, La Part commune, 2010
  • Ce grand vide lumineux, traduction d'un essai du peintre Yasse Tabuchi La Part commune, 2006
  • Ce grand vent ira-t-il plus loin que le matin ?, La Part commune, 2006 - dessins d’Yves Plusquellec
  • L’archipel des monts d’Arrée, La Part commune, 2006 - photographies de Gabriel Quéré
  • Terres des commencements : haïku et dessins, La Part commune, 2005 - dessins de Manuel Cortella
  • Le saké, la lune et l’amour, La Part Commune, 2005
  • La ronde des haïku, Ubapar éditions, 2004
  • Tro Breizh, en notre faim, notre commencement, Skol Vreizh, 2001
  • Koroll an haïku, Skol Vreizh, 1999
  • Livre des âmes abandonnées, Folle avoine, 1997 - peinture de Yasse Tabuchi
  • Bashô et le haïku, Bertrand Lacoste, 1995
  • Malgré le givre : essai sur la permanence du haïku, Folle Avoine, 1992
  • Portrait d’un moineau à une patte, Folle Avoine, 1992
  • Portes du monde, Folle avoine, 1992
  • Grand almanach poétique japonais (Livre V) : Le vent du nord, Folle avoine, 1994
  • Grand almanach poétique japonais (Livre IV) : À l’ouest blanchit la lune, Folle Avoine, 1992
  • Grand almanach poétique japonais (Livre III) : La tisserande et le bouvier, Folle Avoine, 1992
  • Grand almanach poétique japonais (Livre II) : Le réveil de la loutre, Folle avoine, 1990
  • Grand almanach poétique japonais (Livre I) : Matin de neige, Folle avoine, 1988

Lien externe[modifier | modifier le code]

Quelques auteurs japonais traduits par A. Kervern