Ahmad Tejan Kabbah

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ahmad Tejan Kabbah
Illustration.
Ahmad Tejan Kabbah en 2007 devant le Parlement
Fonctions
Président de la République de Sierra Leone[N 1]

(11 ans, 5 mois et 19 jours)
Élection
Réélection
Vice-président Albert Joe Demby (en)
Solomon Berewa
Prédécesseur Julius Maada Bio (chef de l'État)
Successeur Ernest Bai Koroma
Biographie
Nom de naissance Ahmad Tejan Kabbah
Date de naissance
Lieu de naissance Pendembu
(Sierra Leone britannique)
Date de décès (à 82 ans)
Lieu de décès Freetown
(Sierra Leone)
Nationalité sierra-léonaise
Parti politique Parti du peuple de Sierra Leone

Ahmad Tejan Kabbah
Présidents de la République de Sierra Leone

Ahmad Tejan Kabbah, né le à Pendembu et mort le à Freetown, est un homme d'État sierra-léonais, chef du Parti du peuple de Sierra Leone (SLPP) et président de la République de 1996 à 2007.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fonctionnaire au sein du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) jusqu'à son retour en Sierra Leone en 1992, Ahmad Tejan Kebbah est élu président de la République le avec 59,5 % des voix. Il forme un cabinet multiethnique et multipartite. Il promet des négociations de paix avec le Front révolutionnaire uni (RUF), responsable de la guerre civile qui y règne depuis mars 1991.

Le , il est contraint à l'exil en Guinée à la suite du coup d'État de Johnny Paul Koroma, président du Conseil révolutionnaire des Forces armées, un groupe d'anciens membres de l'armée de Sierra Leone. Grâce à l'intervention militaire de l'ECOMOG, il retourne à la présidence le .

Au nom de son gouvernement, il signe le , à Abuja au Nigeria, un cessez-le-feu avec le RUF.

Le , lors des élections générales, il est réélu président avec 70,6 % des voix, devant Ernest Bai Koroma du All People's Congress et Johnny Paul Koroma. Ernest Bai Koroma lui succède en 2007.

Il meurt le 13 mars 2014 « après une longue maladie »[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. En exil en Guinée du au , durant son renversement par Johnny Paul Koroma.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]