All People's Congress

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le All People’s Congress (APC) est un parti politique sierra-léonais fondé en 1960. C'est l'une des deux formations politiques les plus importantes du pays.

Histoire[modifier | modifier le code]

Partisans de l'APC – le rouge est leur couleur - manifestant devant des maisons appartenant à des sympathisants du parti adverse, le PPSL, en 1968

Il fut fondé le [1] par Siaka Stevens, un leader syndicaliste.

L'APC remporte les élections parlementaire de 1971 et de 1973.

En 1978, l'APC, avec toujours à sa tête Siaka Stevens, instaure un régime à parti unique en Sierra Leone. À partir de ce moment-là, l'APC est le seul parti légal.

En novembre 1985, Siaka Stevens démissionne suite à l'instabilité du pays, le taux de chômage est élevé et le pays est au bord de la faillite, alors que le commerce illégal de diamants bat son plein. L'APC nomme Joseph Saidu Momoh comme remplaçant de Siaka Stevens.

Avec le coup d'État de l'armée, le , Joseph Saidu Momoh et l'APC sont renversés.

À la fin de la guerre civile de Sierra Leone, l'APC, avec à sa tête Ernest Bai Koroma, recueille 22,35 % des voix. Mais ils perdent les élections présidentielles du face au président actuel Ahmad Tejan Kabbah, du Parti du peuple de Sierra Leone (PPSL).

L'APC remporte les élections de septembre 2007 qui portent Ernest Koroma à la présidence. Celui-ci est réélu en 2012[2].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Site du parti apc.homestead.com
  2. (en) The CIA World Factbook 2015, Skyhorse Publishing,‎ (lire en ligne), p. 4272

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) The Rising sun : a history of the All People's Congress Party of Sierra Leone (documenté et rédigé sous la direction du Secrétariat de l'APC), Freetown, 1982, 512 p.
  • (en) Elizabeth Vidler, Regime survival in the Gambia and Sierra Leone : a comparative study of the People's Progressive Party (1964-1994) and the All People's Congress (1968-1992), University of Newcastle upon Tyne, 1998, 443 p. (thèse)

Lien externe[modifier | modifier le code]