Afric

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Afric
Image illustrative de l'article Afric
Type Paquebot mixte de classe Jubilee
Histoire
Chantier naval Harland & Wolff, Belfast
Lancement
Mise en service
Statut Torpillé le
Caractéristiques techniques
Longueur 167,7 m
Maître-bau 19,7 m
Tonnage 11 948 tjb
Propulsion Machines à quadruple expansion alimentant deux hélices
Vitesse 14 nœuds
Caractéristiques commerciales
Pont 3
Passagers 350
Carrière
Armateur White Star Line
Pavillon Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni

L’Afric est un paquebot mixte britannique construit par les chantiers navals Harland & Wolff de Belfast pour la White Star Line. Il est le premier des cinq navires de la classe Jubilee, des paquebots capables de transporter 350 passagers ainsi qu'une cargaison réfrigérée à destination de l'Afrique du Sud et de l'Australie.

Sa carrière sur cette route n'est troublée que par une mission de transport de troupes durant la guerre des Boers. Durant la Première Guerre mondiale, le paquebot est réquisitionné par le gouvernement australien comme transport de troupes. C'est dans ces circonstances qu'il est torpillé au large des côtes britanniques en 1917, emportant avec lui 22 victimes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Conception et construction[modifier | modifier le code]

L’Afric est construit aux côtés du Medic et du Persic dans le but de desservir l'Afrique du Sud et l'Australie pour la White Star Line. Ces navires étant mis en service en 1899, ils portent le nom de classe Jubilee. Deux autres sister-ships les rejoignent par la suite : le Runic et le Suevic. Tous sont capables de transporter 350 passagers, ainsi qu'une importante cargaison dans des compartiments réfrigérés situés à la proue[1].

Le paquebot est construit à Belfast par les chantiers navals Harland & Wolff. Il est lancé le et terminé dans les trois mois qui suivent. Le , il effectue un voyage inaugural entre Liverpool et New York, puis retourne à Belfast pour subir des modifications en vue de son service australien[2].

Carrière et naufrage[modifier | modifier le code]

L’Afric connaît ensuite une carrière sans histoire sur la route Liverpool—Le CapSydney. Il transporte également des troupes au Cap durant la Guerre des Boers[3]. Outre son voyage inaugural, l’Afric fait une autre traversée transatlantique en 1900[4].

Lorsque la Première Guerre mondiale éclate, l’Afric est réquisitionné par le gouvernement australien comme transport de troupes. Le , alors qu'il navigue au sud des côtes anglaises, il est attaqué par le sous-marin U-66 commandé par Herbert Pustkuchen, qui tire une première torpille, tuant cinq hommes d'équipage. Il laisse ensuite évacuer le navire avant de le couler d'une deuxième torpille. Le naufrage fait au total 22 victimes[5]. 145 personnes survivent[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) White Star Liner Afric, White Star Ships. Consulté le 19 mars 2010
  2. (en) SS Afric, Norway Heritage. Consulté le 19 mars 2010
  3. (en) Afric, Great Ships. Consulté le 19 mars 2010
  4. (en) Afric of the White Star Line, Titanic-Titanic.com. Consulté le 19 mars 2010
  5. (en) White Star Line Ships and the U-boats, White Star Ships. Consulté le 19 mars 2010
  6. (en) « Liner Afric Sunk; 17 men missing », New York Times. Consulté le 19 mars 2010

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]