Adenia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Adenia est un genre de la famille des Passifloraceae.

Il est surtout remarquable pour l'extrême toxicité de sa sève, particulièrement de celle qui se forme au niveau de sa base charnue (caudex). Outre des composés cyanogènes, elle contient des lectines qui détruisent les ribosomes, empêchant ainsi la synthèse des protéines. Elles ont le même mode d'action que la ricine, et leur toxicité est comparable[1].

Espèces et variétés[modifier | modifier le code]

  • Adenia aculeata Engl.
  • Adenia cissampeloides (Planch. ex Hook.) Harms
  • Adenia cladosepala (Baker) Harms
  • Adenia digitata Engl.
  • Adenia ellenbeckii Harms
  • A. fruticosa
  • Adenia firingalavense (Drake ex Jum.) Harms
  • Adenia glauca Schinz
  • Adenia globosa Engl.
  • A. goetzii
  • Adenia keramanthus Harms.
  • A. lanceolata
  • Adenia lobata (Jacq.) Engl.
  • Adenia olaboensis Claverie
  • Adenia pechuelii Harms
  • A. racemosa
  • Adenia spinosa Burtt Davy
  • A. stenodactyla
  • Adenia venenata Forssk.
  • Adenia volkensii Harms
Adenia fruticosa

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. La toxicité d'Adenia volkensii a été démontrée par Barbieri (1984).
    Pelosi et al (2005) ont comparé 10 espèces, et découvert que 3 (Adenia stenodactyla, A. goezii et A. lanceolata) avaient une action inhibitrice à <0.1 ng/ml et étaient mortelles pour des souris à <2ug/kg, ce qui les range parmi les toxines végétales les plus puissantes connues.
  • Luigi Barbieri, Anna Ida Falasca and Fiorenzo Stirpe (1984) : Volkensin, the toxin of Adenia volkensii (kilyambiti plant), FEBS Letters, Volume 171, Issue 2, 11 June 1984, Pages 277-279.
  • Emanuele Pelosi, Chiara Lubelli, Letizia Polito, Luigi Barbieri, Andrea Bolognesi and Fiorenzo Stirpe (2005) : Ribosome-inactivating proteins and other lectins from Adenia (Passifloraceae), Toxicon, Volume 46, Issue 6, November 2005, Pages 658-663.