Adama Bictogo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Adama Bictogo
Fonctions
Président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire
En fonction depuis le
(5 mois et 28 jours)
Prédécesseur Amadou Soumahoro
Vice-président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire

(1 an, 1 mois et 24 jours)
Député ivoirien
Élection 11 décembre 2011
Circonscription Agboville commune
Ministre de l'Intégration africaine

(9 mois et 12 jours)
Réélection 18 décembre 2016

6 mars 2021

Premier ministre Guillaume Soro
Gouvernement Gouvernement Soro IV
Successeur Ally Coulibaly
Biographie
Date de naissance (59 ans)
Nationalité Ivoirienne
Parti politique Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix
Diplômé de Université Paris-Est-Créteil-Val-de-Marne, Institut supérieur de gestion
Profession Homme politique, homme d'affaires

Adama Bictogo (né le 14 décembre 1962), est un homme d'affaires et homme politique ivoirien. Il dirige l'entreprise Snedai. Il est le secrétaire exécutif du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), le parti au pouvoir en Côte d'Ivoire. Il est élu président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire le 7 juin 2022.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance, formation et débuts[modifier | modifier le code]

Adama Bictogo est né le 14 décembre 1962[1],[2],[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

Adama Bictogo dirige le groupe Snedai ainsi que Marylis BTP[4].

En 1999, Bictogo est conseiller spécial du général Robert Guéï[5].

Il est nommé ministre de l'Intégration africaine de 2011 à 2012[6]. Bictogo est mis en cause dans la gestion des indemnisations après l'affaire du Probo Koala. Le cabinet MBLA qu'il dirige est accusé d'avoir détourné une partie des 7 millions d'euros d'indemnisation attribuées aux victimes. Il n'est pas condamné par la justice[5].

Candidat aux élections législatives, il est élu député d'Agbovile[7] en 2011 avec 41 % des voix, en 2016 avec 57 % des voix, et en mars 2021 avec 53,6 % des voix[8],[9].

Adama Bictogo est le secrétaire exécutif du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), le parti au pouvoir en Côte d'Ivoire[10].

Le 14 avril 2021, Bictogo est élu vice-président de l'Assemblée nationale. En l’absence d'Amadou Soumahoro, le président de l'Assemblée, Adama Bictogo devient le président par intérim de l’Assemblée nationale[11]. Soumahoro préfère que l'intérim soit effectué par le doyen Mamadou Diawara mais le président Ouattara choisit Bictogo[5]. Soumahoro revient en Côte d'Ivoire fin avril ce qui marque la fin de l'intérim de Bictogo[12]. En , Bictogo redevient président par intérim de l'Assemblée nationale en raison des problèmes de santé d'Amadou Soumahoro[13]. Soumahoro meurt en et Amina Kamara Tounkara est nommée présidente par intérim[14],[15].

En , Alassane Ouattara annonce une réorganisation du parti. Adama Bictogo passe de directeur exécutif du RHDP à celui de secrétaire exécutif, placé sous l'autorité d'un directoire[16]. Si Bictogo fait partie du directoire, il n'est plus qu'en 6e position dans l'ordre protocolaire. Cette réorganisation est perçue comme un « désaveu » pour Bictogo. Ouattara lui reproche en particulier son ambition affichée de se présenter à l'élection présidentielle de 2025[5].

En , Adama Bictogo obtient l'approbation du chef de l'État Alassane Ouattara et du RHDP et dépose sa candidature à la présidence de l'Assemblée nationale[17]. Il est élu le 7 juin 2022[18] avec 237 voix pour, contre six voix pour son adversaire Jean-Michel Amankou du Parti démocratique de Côte d'Ivoire-Rassemblement démocratique africain (mais non soutenu par son propre parti)[19].

En , Bictogo est investi par le RHDP comme candidat à l'élection municipale de Yopougon, prévue en 2023[20].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Sénégal: Adama Bictogo roule encore l’Etat dans la farine », sur Le360 Afrique, (consulté le )
  2. « Liste des députés » (consulté le )
  3. « Côte d’Ivoire – Adama Bictogo : « Henri Konan Bédié ne roule que pour lui-même » – Jeune Afrique », sur JeuneAfrique.com, (consulté le )
  4. Manon Laplace, « Le business contrarié d’Adama Bictogo au Sénégal », Jeune Afrique,‎ (lire en ligne)
  5. a b c et d Vincent Duhem, « Côte d’Ivoire : Adama Bictogo, touché mais pas coulé », Jeune Afrique,
  6. André Silver Konan, « Côte d’Ivoire : le scandale des déchets toxiques emporte le ministre Adama Bictogo », Jeune Afrique,‎ (lire en ligne)
  7. « BictogoADAMA (Député d`Agboville) - Abidjan.net Qui est Qui », sur Abidjan.net (consulté le )
  8. https://www.cei.ci/resultats-recents/
  9. Benjamin Roger, « Côte d’Ivoire : Adama Bictogo, un homme au cœur du système Ouattara », Jeune Afrique,
  10. « Côte d’Ivoire : Amadou Gon Coulibaly, comment le RHDP lui rend hommage », Jeune Afrique,‎ (lire en ligne)
  11. Florence Richard, « Côte d’Ivoire : en l’absence de Soumahoro, Bictogo devient le vrai patron de l’Assemblée », Jeune afrique,‎ (lire en ligne)
  12. https://www.koaci.com/index.php/article/2021/04/29/cote-divoire/politique/cote-divoire-assemblee-nationale-amadou-soumahoro-de-retour-au-pays-fin-de-linterim-dadama-bictogo_150638.html
  13. Vincent Duhem, « Côte d’Ivoire : Amadou Soumahoro récupèrera-t-il le perchoir ? », Jeune Afrique,
  14. « Côte d’Ivoire : Amadou Soumahoro, un fidèle parmi les fidèles d’Alassane Ouattara, est décédé », Jeune Afrique,
  15. http://www.assnat.ci/assembleenationale/?communique-de-l-assemblee-nationale-relatif-au-programme-des-obseques-du-president-amadou-soumahoro
  16. Florence Richard, « Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara place Gilbert Koné Kafana à la tête du RHDP », Jeune Afrique,
  17. « Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara choisit Adama Bictogo pour diriger l’Assemblée nationale », Jeune Afrique,
  18. Wassimagnon, « Côte d'Ivoire : Adama Bictogo élu Président de l'Assemblée Nationale », sur KOACI.COM,
  19. Florence Richard, « Côte d’Ivoire : Adama Bictogo élu président de l’Assemblée nationale », sur Jeune Afrique, (consulté le )
  20. Sidy Yansané, « Côte d’Ivoire: Adama Bictogo, candidat du pouvoir à la mairie de Yopougon »,