Adalet Ağaoğlu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Adalet Ağaoğlu
Adalet Agaoglu (cropped).jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 90 ans)
IstanbulVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Cebeci Modern Cemetery (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Adalet SümerVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Faculté de langues, d'histoire et de géographie de l'université d'Ankara (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Fratrie
Güner Sümer (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Distinctions
Liste détaillée
Prix littéraire Sedat-Simavi (en)
Prix Orhan-Kemal (d)
Grand prix de la culture et des arts de la présidence de la République de Turquie (en) ()
Docteur honoris causa de l'université d'État de l'Ohio ()
Docteur honoris causa de l'université Anadolu ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Adalet Ağaoğlu (prononcer [a.da:.lɛt ɑ:.a.o:'ɫu], née en à Nallıhan et morte le à İstanbul[1]) est une femme de lettres turque. Elle est considérée comme une auteure turque majeure du XXe siècle[2],[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Née en Anatolie centrale, Adalet Ağaoğlu effectue des études en langue et littérature française à la Faculté de langues, d'histoire et de géographie de l'université d'Ankara. Son parcours professionnel commence ensuite à la radio d'Ankara. Elle y est notamment chargée du théâtre radiophonique. En 1946, elle devient critique de théâtre dans un quotidien, Ulus. À partir de 1948, sa poésie est publiée dans des revues littéraires.

En 1964, à la création de la Türkiye Radyo Televizyon Kurumu (TRT) Radio-télévision de Turquie, elle se voit proposer le poste de responsable des programmes. En 1971, elle quitte la TRT pour se consacrer à ses œuvres littéraires (romans, nouvelles, essais, ettc.) et au théâtre comme dramaturge[4].

En 1995, elle se voit décerner le grand prix de la culture et des arts de la présidence de la République de Turquie. Lors des législatives de 2015, elle se déclare proche du Parti démocratique des peuples[3].

Principales œuvres[modifier | modifier le code]

Pièces de théâtre[modifier | modifier le code]

  • Yașamak [Vivre] (1955)
  • Evcilik Oyunu [Le jeu de la maison] (1964)

Romans[modifier | modifier le code]

  • Ölmeye Yatmak (1973)
    Publié en français sous le titre Se coucher pour mourir, traduit par François Skvor, Levallois-Perret, Turquoise éditions, coll. « Écriturques », 2014 (ISBN 978-2-918823-06-3)
  • Bir Düğün Gecesi [Une nuit de noces] (1979)
  • Ruh üs̜ümesi [Hauteur de vue] (1991)
  • Yaz sonu [Fin d'été] (1996)
  • Romantik bir Viyana yazı [Un romantique policier viennois] (1997)

Recueils de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Yüksek gerilim [Haute Tension] (1984)

Anthologie de nouvelles parue en français[modifier | modifier le code]

  • Le Premier Bruit du silence, recueil de sept nouvelles traduit par Madeleine Zicavo, éditions Empreinte Temps Présent, coll. « Littérature », 2010 (ISBN 978-2-35614-029-6)

Références[modifier | modifier le code]

  1. (tr) « Adalet Ağaoğlu hayatını kaybetti! Adalet Ağaoğlu kimdir? », sur milliyet.com.tr, 14 juillet 2020
  2. (tr) BBC, « ARŞİV ODASI: Adalet Ağaoğlu, 1993 », sur bbc.com, (consulté le 30 mars 2016).
  3. a et b (tr) t24, « Adalet Ağaoğlu: Ben oyumu HDP'ye vereceğim », sur t24.com.tr, (consulté le 30 mars 2016).
  4. Bahriye Çeri, « Ağaoğlu, Adalet [Nallihan 1929] », dans Béatrice Didier, Antoinette Fouque et Mireille Calle-Gruber (dir.), Le dictionnaire universel des créatrices, Éditions des femmes, (lire en ligne), p. 63-64

Liens externes[modifier | modifier le code]