Accord de Marrakech

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L'accord de Marrakech, accord instituant l'Organisation mondiale du commerce (aussi appelé Acte final du Cycle d'Uruguay) est un ensemble de traités commerciaux internationaux signés à Marrakech le , lors d'une conférence du même nom.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'accord de Marrakech clôt un cycle de négociations commerciales d'une durée de huit ans, entamé en 1986. On parle parfois d'accords de Marrakech au pluriel pour souligner le grand nombre d'accords, de mémorandums et d'annexes signés lors de la conférence[1].

Contenu[modifier | modifier le code]

Le préambule du traité commercial reconnaît la nécessité de permettre « l'utilisation optimale des ressources mondiales conformément à l'objectif de développement durable »[2].

L'accord modifie en profondeur le cadre institutionnel du commerce international. Il est notamment à l'origine de la création de l'Organisation mondiale du commerce, qui remplace le GATT. Il est entré en vigueur le .

Il comprend par ailleurs différentes annexes qui définissent les grandes réglementations en matière de commerce international et les modalités de règlements des différends commerciaux dont une forme nouvelle du GATT, l'Accord Général sur le Commerce des Services (AGCS) et l'Aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce (ADPIC).

Structure de l'accord[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marilyne Sadowsky, Droit de l'OMC, droit de l'Union européenne et fiscalité directe, Primento, (ISBN 978-2-8044-5663-4, lire en ligne)
  2. Food and Agriculture Organization (FAO), La situation des marchés des produits agricoles 2018: Commerce agricole, changement climatique et sécurité alimentaire, United Nations, (ISBN 978-92-1-004242-0, lire en ligne)

Lien externe[modifier | modifier le code]