Acclimatation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'acclimatation est le fait, pour un organisme vivant, de s'installer dans une région géographique différente de son aire d'origine, de s'adapter avec succès au changement durable de son nouvel environnement (changement en particulier climatique, température, humidité, ressources), mais sans pouvoir s'y reproduire sexuellement[1].

L'intervention humaine est nécessaire pour assurer la reproduction sexuée de ces organismes. L'acclimatation totale aboutit à la naturalisation lorsque l'organisme se reproduit sans intervention humaine[2]

L'acclimatation se déroule sur une période courte, au plus égale à la durée de vie de l'organisme, ce qui la différencie de l'adaptation évolutive.

Certaines espèces végétales ou animales peuvent, grâce à l'acclimatation, supporter des conditions auxquelles elles ne pourraient survivre si elles y étaient brutalement exposées. L'acclimatation peut induire différents changements dans la physiologie des individus.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Antoine Da Lage, Georges Métailié, Dictionnaire de biogéographie végétale, CNRS Éditions, , p. 27.
  2. Biologie, Flammarion, , p. 1701-1703.

Articles connexes[modifier | modifier le code]