Acadèmia Nissarda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Acadèmia Nissarda
Histoire
Fondation
Cadre
Type
Objectif
études historiques, littéraires et artistiques sur l'ancien comté de Nice
Siège
Pays
Langue
niçois
Organisation
Affiliation
Site web
Identifiants
RNA
SIREN
SIRET

L’Acadèmia Nissarda[1] (en langue niçoise : et Académie Niçoise en français), est une société savante fondée à Nice en 1906[2]. Le siège social de l'Acadèmia Nissarda est situé au Palais Masséna, 65, rue de France, à Nice, et l'adresse postale à la Villa Mauresque, 30, rue André-Theuriet, à Nice

Historique[modifier | modifier le code]

L'Acadèmia Nissarda a été fondée en 1906 par Henri Sappia[3].

Objectifs de l'académie[modifier | modifier le code]

Cette académie s'est donné pour mission de susciter des études historiques, littéraires et artistiques qui se consacre exclusivement à Nice et à l'ancien comté de Nice[2] Organiser des expositions et reproductions de tous objets ayant rapport à Nice, à son comté et aux hommes célèbres qui les ont illustrés

Elle publie quatre fois par an la revue Nice Historique.

L'Academia organise chaque année un cycle de cours de niçois (langue et chant), des conférences, des sorties et un banquet, le fameux « past de l'An noù » où les membres, les socis, se retrouvent entre Nissarts.

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

La principale condition pour être membre titulaire de cette société est la naissance depuis trois générations dans les limites de l'ancien comté de Nice. Certaines personnalités nées à l'extérieur peuvent cependant être associées comme membres correspondants.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Christine Bovari, Un périodique populaire en dialecte nissart: La Ratapignata, 1900-1912, 1934-1936, Nice : Serre, 2002. (ISBN 978-2-86410-361-5)
  • Michel Iafelice, Barbets !: les résistances à la domination française dans le pays niçois (1792-1814), Nice : Serre, 1998. (ISBN 978-2-86410-291-5)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les règles typographiques du français imposeraient d’écrire Acadèmia nissarda mais la langue niçoise peut différer du français sur ce point.
  2. a et b Bovari, p. 151
  3. Iafelice, p. 100